Rêves de chocolat

Les artisans du goût seront à l’honneur lors de la grande fête populaire à laquelle nous vous convions vendredi pour les 125 ans du Quotidien de La Côte.
21 juin 2017, 10:06
/ Màj. le 21 juin 2017 à 15:10
07_preview

Dans les écoles rolloises, Tristant Carbonatto a laissé le souvenir d’un cancre. Sur les terrains de football, sous le maillot du FC Rolle, on se souvient d’un rêveur qu’il fallait prévenir avant de lui adresser une passe. Bref, Tristan n’était pas tout à fait formaté comme les autres enfants de son âge. Par contre, dès qu’il est entré en apprentissage chez le confiseur Boccard, ce fut la révélation. Les saveurs feraient sa vie. Et vint ensuite la passion du chocolat, cette matière fascinante qu’il passa des nuits à explorer dans le laboratoire d’un chocolatier genevois avant que ce fils d’imprimeur n’ouvre sa propre maison, redonnant ainsi vie à l’ancienne épicerie de Bougy-Villars.

Notoriété Dans ce petit commerce d’un non moins petit village, la qualité de ses productions chocolatées a rapidement attiré une clientèle internationale. Par poste, ses délices partent tout autour de la planète, ravissant aussi les papilles des stars.

Mais cette notoriété mondiale, Tristan s’en moque. Son moteur reste la quête du goût, le rappel de son enfance, le délice qui fera rêver... autant que lui-même rêvait sur les bancs d’école ou sur un terrain de football. Rêve d’enfance est d’ailleurs le nom qu’il a donné à sa pâte à tartiner. Qu’il est bon de se laisser apprivoiser par ce Petit Prince du chocolat.

par Didier Sandoz