Réservé aux abonnés

Un père massacre sa famille

«Le plus horrible meurtre que le canton de Vaud ait connu depuis sa création» s’est produit le 28 août 1905.
22 juin 2017, 06:30 / Màj. le 22 juin 2017 à 07:26
la celebre affiche "Messieurs ...c'est l'heure" datant de 1910 et prise le 21 janvier 2004 au musee de l'absinthe de Motiers





(KEYSTONE/Sandro Campardo)

Aujourd’hui disparue, la maison du crime de Commugny, située au bord du Greny, était celle d’un homme qui forçait sur la consommation d’absinthe. Dans son édition du 30 août 1905, le «Journal de Nyon» y consacra une pleine page. Ce meurtre aura pour conséquence la prohibition de cette boisson, cinq ans plus tard.

Le 28 août 1905, vers 18 heures, Jean-Marie Lanfray, 31 ans, vigneron d’origine française, né et domicilié à Commugny, rentre chez lui aviné. Sa femme, originaire d...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois