28.09.2017, 00:01  

Une famille bien plus fantastique!

Abonnés
chargement
Poursuivis par les créanciers, ils sillonnent les States…

 28.09.2017, 00:01   Une famille bien plus fantastique!

Par Raphaël Chevalley

Après «States of Grace» (2013), également sorti sous le titre «Short Term 12», qui raconte l’histoire d’une éducatrice encadrant des adolescents en difficulté, le réalisateur américain originaire de Hawaï Destin Daniel Cretton, lui-même ancien éducateur, se plonge dans la nébuleuse complexe d’une famille marginale… Jeannette, la trentaine, est chroniqueuse pour un magazine new-yorkais.

Populaire et raffinée, elle n’a plus...

Après «States of Grace» (2013), également sorti sous le titre «Short Term 12», qui raconte l’histoire d’une éducatrice encadrant des adolescents en difficulté, le réalisateur américain originaire de Hawaï Destin Daniel Cretton, lui-même ancien éducateur, se plonge dans la nébuleuse complexe d’une famille marginale… Jeannette, la trentaine, est chroniqueuse pour un magazine new-yorkais.

Populaire et raffinée, elle n’a plus grand-chose à voir avec la petite fille qu’elle était. Aînée de sa fratrie, elle a dû s’occuper de ses frères et sœurs pendant que ses parents, un inventeur et une artiste-peintre déconnectés de la réalité, les baladaient à travers les Etats-Unis en louant la supériorité de l’école de la vie et en leur promettant de construire un véritable «château de verre».

Tirée du roman autobiographique de l’écrivaine américaine Jeannette Walls, cette intrigue n’est pas sans rappeler le caricatural «Captain Fantastic» (2016), dans lequel un père s’employait à élever ses nombreux enfants en dehors du système capitaliste. A l’inverse de ce dernier, «The Glass Castle» (titre original) ne prétend pas proposer une solution de vie meilleure ou défendre in fine le système libéral, mais souligner, avec crédibilité et sensibilité, les sentiments contradictoires qui composent les liens familiaux. Déployé sur trente ans, le récit fait ainsi la part belle à une enfance emplie de poésie et d’idéaux, sans éluder la question des cicatrices physiques et psychologiques résultant des choix de vie, des différences de classes et du déterminisme social. Raphaël Chevalley

de Destin Daniel Cretton, avec Brie Larson, Woody Harrelson, Naomi Watts... Durée: 2h08

Age légal/conseillé: 12/12 ans.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top