05.10.2017, 08:17  

Le Conseil communal de Morges ovationne son prix Nobel Jacques Dubochet

Abonnés
chargement
Jacques Dubochet, qui vient d'être sacré co-lauréat du prix Nobel de chimie, est félicité par les Morgiens.

 05.10.2017, 08:17   Le Conseil communal de Morges ovationne son prix Nobel Jacques Dubochet

Récompense - Mercredi soir, le tout récent lauréat du prix Nobel de chimie Jacques Dubochet a rempli ses fonctions de conseiller communal. Il a été ovationné par ses collègues.

"Bienvenue, ça fait plaisir de vous voir ce soir". Ces salutations chaleureuses et le sourire qui les accompagnent dans une barbe blanche de Père Noël ne sont pas celles de n'importe qui. Porté aujourd'hui au prix Nobel de chimie, Jacques Dubochet est aussi un élu morgien comme les autres.

A ce titre, celui qui siège depuis deux législatures dans les rangs du Parti socialiste, a tenu à assister envers et contre tout à la...

"Bienvenue, ça fait plaisir de vous voir ce soir". Ces salutations chaleureuses et le sourire qui les accompagnent dans une barbe blanche de Père Noël ne sont pas celles de n'importe qui. Porté aujourd'hui au prix Nobel de chimie, Jacques Dubochet est aussi un élu morgien comme les autres.

A ce titre, celui qui siège depuis deux législatures dans les rangs du Parti socialiste, a tenu à assister envers et contre tout à la séance de mercredi du Conseil communal. 

Une session, qui, une fois n'est pas coutume, se déroule en présence de membres des forces de l'ordre, histoire de garantir le bon déroulement des débats, dans une salle envahie de journalistes et de photographes, qui prennent d'assaut les conseillers à leur entrée dans les foyers de Beausobre, pour solliciter des réactions et shooter à tout va. 

Le silence se fait lors de l'appel par la secrétaire. A son nom, le nouveau Nobel répond: "oui... présent", salué immédiatement par une longue et enthousiaste ovation debout de tout l'auditoire.

Un homme normal

"Ce prix Nobel est une erreur", dit-il. "C'est faux de mettre une personne seule sur un piédestal, alors que le Nobel récompense le travail d'une équipe. J'ai fait ma vie", confie-t-il simplement. "Je suis fier d'être Morgien. J'ai fait mon boulot de scientifique", avoue-t-il, en toute humilité. "Je suis un homme normal et je vais continuer de l'être, en assumant pleinement mon engagement au service de la cause publique".


"Je suis fier d'être Morgien. Je suis un homme normal et je vais continuer de l'être, en assumant pleinement mon engagement au service de la cause publique".

Jacques Dubochet, prix Nobel de chimie et conseiller communal à Morges


Par la suite, il recevra les félicitations du président de l'assemblée Frederic Vallotton, puis du syndic Vincent Jaques. pointe, le Japon promet que Morges célébrera dignement son ressortissant. Nous avons déjà une Presidente du Conseil d'Etat et une présidente du Grand Conseil et maintenant un Nobel. 

"J'ai inventé l'eau froide", répond, dans les rires, Jacques Dubochet, invité à expliquer brièvement ses recherches. Le sujet est ardu, mais les conseillers démontrent une belle attention. 

De la modestie

Des appréciations exprimées par divers conseillers, à gauche comme à droite, la grande simplicité et la modestie de l'homme. "Je suis heureuse de cet honneur pour notre ville. Je connais Jacques Dubochet depuis pas mal de temps. Je ne me suis jamais rendue compte qu'il en avait autant dans le cerveau", indique Catherine Hodel, de l'Entente Morgienne.. 

L'ancien président du Conseil, le PLR Baptiste Muller, a salué cet événement excellent pour la visibilité de Morges. "Je savais qu'il était prof a l'UNIL, mais pas à un tel niveau", reconnaît-il.

Son collègue Jean-Hugues Busslinger fait part d'abord de sa surprise. "Je suis heureux de voir qu'un Nobel n'est pas seulement quelqu'un qui fait des calculs, mais qu'il est en outre dans la vie publique. On sait à quel point il y est actif", affirme-t-il. 

Pour son compte, Eric Décosterd de l'Entente s'avoue tout aussi étonné. "C'est pas un gars gonflé", s'exclame-t-il. 

Retour à l'ordre du jour ordinaire, ensuite, avec des préavis approuvés à des majorités soviétiques, selon l'occupant du perchoir. 


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !

À lire aussi...

Récompense"Les grandes idées viennent en se promenant", raconte le prix Nobel morgien Jacques Dubochet"Les grandes idées viennent en se promenant", raconte le prix Nobel morgien Jacques Dubochet

"Un prix Nobel ne se gagne pas seul!"

Le prix Nobel de chimie a été attribué à Jacques Dubochet, 76 ans, habitant de Morges et professeur honoraire à...

  04.10.2017 16:21
Abonnés

Top