03.03.2016, 09:07  

Exposition: 165 portraits de Portugaises lumineuses

chargement
Mariana Mendes et Catarina Antunes ont investi beaucoup d’elles-mêmes dans cette exposition.

 03.03.2016, 09:07   Exposition: 165 portraits de Portugaises lumineuses

NYON - Dans le cadre de la Semaine contre le racisme, une exposition photos veut honorer les femmes portugaises. 165 Portugaises habitant Nyon ont été photographiées. Les portraits seront exposées à la Salle Communale dès le 18 mars.

«Nous avons voulu apporter de la fierté à ces femmes dont certaines ont eu des parcours difficiles», explique Mariana Mendes. Elle est à l’origine d’une exposition photographique présentant les portraits en noir et blanc de 165 Portugaises habitant ou travaillant à Nyon. Pour mener à bien cet ambitieux projet soutenu par la Ville de Nyon et qui sera l’un des temps forts de la semaine contre le racisme mi-mars, elle a pu compter sur le soutien actif d’une Lisboète comme elle, Catarina Antunes. Les deux femmes ont fait appel aux photographes Nadir Mokdad, épaulé par Carla da Silva pour le travail photographique.

«Au-delà des clichés; portraits de femmes portugaises à Nyon en 2016». En choisissant ce titre pour leur exposition, Mariana Mendes et Catarina Antunes affichent leurs ambitions. Derrière chaque visage, se cache une histoire, un parcours lié à la douleur du déracinement et à la reconstruction d’une vie en Suisse. Montrer que leurs compatriotes, quel que soit leur emploi, ont su s’intégrer. Au total, ces 165 femmes représentent 47 professions différentes, architecte, psychologue, policière, caissière, etc.. Pour trouver leurs modèles, elles ont activé leurs réseaux, puis appelé les entreprises pour les informer de leur projet rencontrant un accueillant bienveillant. Et, au-delà des clichés, une approche sociologique s’est dessinée. Ainsi, à la blanchisserie Lavotel, 24 employées ont accepté de participer à cette exposition. Des femmes pour qui cette entreprise est une porte ouvrant sur le marché du travail en Suisse, commente Mariana Mendes. Ou encore Migros où leurs compatriotes ont recréé un esprit de famille, multipliant les activités en dehors de leur travail.

Un regard sociologique

Des femmes dont les histoires sont liées à différents mouvements migratoires. Les dernières arrivées ont quitté le Portugal en raison de la crise économique. Beaucoup d’entre elles sont diplômées et n’arrivent pas à trouver d’équivalence en Suisse. Ce qui est d’ailleurs le cas de Mariana Mendes, diplômée en relations internationales, ou encore de Catarina Antunes qui a fait des études de marketing-management. «Quand on est très qualifiée, c’est beaucoup plus difficile de répondre à n’importe quelle annonce», remarquent-elles.

Car au-delà des clichés, l’autre intérêt de cette exposition se trouve dans la profondeur des témoignages recueillis. Pour montrer la réalité de leurs compatriotes, Mariana Mendes et Catarina Antunes leur ont demandé de raconter par écrit leur histoire. D’autres ont accepté de le faire face à une caméra. Ils seront affichés et diffusés le 18 mars à la salle communale.

Bien entendu, les deux femmes espèrent que leur démarche rencontrera l’adhésion des Nyonnais. Qu’ils soient nombreux à s’attarder sur ces visages, à la recherche des parcours qui se cachent derrière ces sourires. Pour faire bouger les lignes.

Au sein de la communauté portugaise, ces lignes ont en tout cas bougé. Car les deux amies ont su créer une dynamique entre leurs «modèles». Elles ont aussi contacté avec succès des médias portugais pour qu’ils relatent cette initiative. Un juste retour qui vient saluer la détermination de Mariana Mendes pour valoriser ces femmes, trop souvent dans l’ombre. Une exposition modulable et qui pourrait être déclinée dans d’autres communes.

INFO +

«Au-delà des clichés: portraits de femmes portugaises à Nyon en 2016»

- Le 18 mars à la salle communale de 19 à 22 h en présence du consul du Portugal.

- Du 29 mars au 9 avril, dans le hall de Migros Portes de Nyon.


Top