02.10.2015, 14:05  

Le coach du BBC Nyon Fabrice Rey a Nyon dans le sang

chargement
Fabrice Rey montre les panneaux de basket des courts extérieurs refaits à neuf.

 02.10.2015, 14:05   Le coach du BBC Nyon Fabrice Rey a Nyon dans le sang

LNB - Fabrice Rey, le coach du BBC Nyon, a la passion de la balle orange. Vêtu d'orange et de bleu, il reçoit lacote.ch pour lever le voile sur la saison de l'équipe 1 du club qu'il entraîne pour la première fois en LNB demain à Lugano à 14 heures. Devant la caméra, ils nous livre quelques secrets de fabrication du jeu à la nyonnaise.

Certains sont restés "Jordan" avec le numéro 23 comme combinaison porte-bonheur, Fabrice Rey lui préfère la formule "Magic" qui inverse les deux chiffres, "pour la générosité du bonhomme et son plaisir permanent à jouer" explique-t-il. "Magic Fabrice" a certes les Lakers dans le sang mais il a le palpitant qui bat à 100% pour Nyon. Le cerveau est déjà en ébullition.

 

A la veille de la reprise du championnat, "Magic" Fab est tellement fan de jeu qu'il n'hésite pas à relever le défi. Le fils d’Irène et de Georges (deux piliers du basket nyonnais en LNA et LNB) surgit du banc tel un zébulon toujours armé de sa tablette de magicien. Que ce soit sur le parquet du Rocher ou à l’Istituto Elvetico de Lugano demain, il lui faut prêcher la bonne tactique, "tablettes d’or" chevillés aux doigts et feutre de vérité toujours prêt à être dégainé. Mais attention, il sait aussi demander des réglages sans mettre de pression excessive. "Nous ne sommes pas encore complètement prêts. On doit travailler sur nos défauts avant de mettre les efforts sur nos adversaires." 

Plongeon dans l'univers des Dolphins

Le petit Rey est donc tombé dans la marmite basket comme son frère Jérôme (aussi longtemps licencié à Nyon avant de rejoindre Grand-Saconnex). Il n’a pas eu besoin d’un druide pour se frayer un chemin plein d’espoir vers l’Angleterre. Son séjour à Bournemouth dans l’antichambre de l’équipe première "The Dolphins", inscrite en première division anglaise pour se situer au milieu du classement, "j’avais seize ans, j’y allais pour apprendre l’anglais et utiliser cette expérience comme tremplin..." Des problèmes de santé vont venir doucher des espoirs pourtant sacrément lacés aux sneakers.

Fabrice rebondira dans le coaching "avec frustration, cette rage parce que je ne pouvais plus rejouer… j’ai du coup tout reporter sur le coaching, pour donner envie aux jeunes, leur faire comprendre qu’ils ont une chance. J’aime aussi les joueurs, ceux qui ne trichent pas, qui se donnent à fond et donnent tout en défense."

Inspiré par Mike Tyson

L’homme ne s’est pas fait en regardant les autres coacher des équipes, "j'aime les joueurs, donc je pars des joueurs et je m’inspire de leur jeu et de leurs particularités pour construire mes schémas de jeu..." Il puise aussi des idées dans la lecture de parcours de vie chaotique d’autres sportifs comme Mike Tyson.

"Sa façon de vaincre le mal… On a connu ça à Nyon lorsque le président s’est fait la malle avec la caisse poussant Nyon Basket à faire faillite. Heureusement, Pierre Badan et d’autres personnes ont eu le courage de recréer quelque-chose derrière. On a connu d’autres soucis comme la relégation il y a deux ans, mais c’était préférable pour se donner les moyens d’y arriver en formant des jeunes, en les faisant jouer pour atteindre l’objectif de la Ligue A avec eux sur le parquet et pas seulement voir avec des joueurs venus d’ailleurs..."

Le retour d'un homme qui n'aime pas la défaite

Fabrice redonne aux jeunes ce qu’on lui a donné jusqu’à 16 ans, il va aussi pouvoir compter sur le retour de Marvin Owens arrivé en 2012 après le séjour new-yorkais de Fabrice Rey. "J’aime son histoire. Il vient du Bronx où il n’a pas eu une vie facile. Il a cette dureté et cette rage de gagner. Il ne supporte pas la défaite." Avec le recrutement de Marvin en 2012, le club avait réalisé une action au-delà du sport en sortant un joueur de talent de la difficulté sociale. Il a bien fait. Marvin a depuis brillé à Lucerne qu’il a contribué à propulser en LNA et il revient encore plus fort.  

Aujourd’hui, "Magic Rey" porte les couleurs des Knicks pour la photo. Sweater, casquette et baskets bleu-orange vif et il ne va pas vous la jouer comme Phil Jackson ou Dereck Fischer, juste comme un coach sympa qui vous dévoile deux schémas de jeu, le premier pour les amateurs de basket assez facile à comprendre. Le second encore plus facile pour les néophytes.

Le "système" de jeu façon Magic Fabrice:

Si vous n'avez rien compris, Fabrice a des systèmes beaucoup simples:

 

Premier match ce samedi 3 octobre à Lugano à 14 heures. Avant le match de LNB qui lance la saison, comment se sent Fabrice? Il le dit face caméra.

 


À lire aussi...

BasketballFabrice Rey: "Ne pas avoir peur d'être ambitieux"Fabrice Rey: "Ne pas avoir peur d'être ambitieux"

"Un gros challenge"

Le BBC Nyon lance sa saison 2015-2016, samedi à Lugano. Le club du Rocher entend jouer les premiers rôles en LNB. Le...

  01.10.2015 15:29

Top