05.02.2016, 18:00  

Saint-Cergue: la chanteuse de jazz gospel La Velle est morte

chargement
La Velle en concert avec ses amis au Montreux Jazz Club.

Carnet noir - La chanteuse de jazz La Velle (de son vrai nom Louise Lavelle McKinnie Duggan) est morte à l'âge de 72 ans ce jeudi à Saint-Cergue. Elle a eu une riche carrière de chanteuse aux Etats-Unis où elle est née avant d'élire domicile en France à la fin des années 70 puis à Saint-Cergue plus récemment.

La chanteuse est née dans la ville du blues et du jazz, Chicago! La capitale de l'Illinois était la destination royale de tous les grands maîtres du jazz vocal américain, de King Oliver à Louis Armstrong.

La Velle a grandi dans un milieu de musiciens, son père a joué avec Nat King Cole et sa mère se produisait au Cotton Club en tant que chanteuse et danseuse.

La Velle a débuté le chant gospel dès le plus jeune âge. Elle obtient des prix pour ses interprétations de classiques du jazz et même des morceaux de musique classique (Le Messie de Haendel). C'est une révélation pour les grands producteurs et directeurs musicaux d'opéras, La Velle peut chanter sur quatre octaves.

Elle quitte Paris pour la Suisse, destination Saint-Cergue

Elle reviendra, après s'être produite dans quelques-uns des plus prestigieux opéras (La Scala, le Metropolitan...), au jazz avec les plus grands chanteurs noirs américains comme mentors (Ray Charles ou Sammy Davis Jr. pour les plus connus. Elle participa à des projets musicaux live aux côtés de Lionel Hampton, Buddy Rich et l'invité permanent du Montreux Jazz Quincy Jones. 

A Lausanne, ces dernières années, elle dirigeait une chorale gospel. Le tenancier de cafés-concerts Yuber Brahim à Saint-Cergue a très bien connu La Velle, c'est lui qui l'a fait venir dans la commune pour la première fois. "Je l'ai vue pour la dernière fois il y a un mois et elle allait bien. C'est une femme extraordinaire, joviale, drôle... Je l'ai fait venir une première fois avec des musiciens de très grande qualité de France et des Etats-Unis dans les années 1990. Elle est revenue dans les années 2000 pour s'installer ici..." Pour Yuber Brahim, c'est une amie qui s'en va, "la noire blonde" comme il l'a surnommée affectueusement était amoureuse de notre région après avoir vécu quelques moments musicaux épiques avec notamment un soir cinq spectateurs à un de ses concerts extérieurs alors qu'il neigeait...   

Les voisins de La Velle la trouvaient très amicale et la regrettent déjà énormément. "On discutait souvent avec elle et c'était un plaisir de l'avoir comme voisin... Elle restait cependant très discrète sur sa vie, sur sa famille..."  

En 2013, elle participait à Montreux à un "tribute" à Billie Holiday. La voici en vidéo chantant "Sunny" écrit par Bobby Hebb.  

Sylvie Ruffet/David Glaser


Top