30.01.2017, 08:00  

Un maître du violon divulgue ses secrets sous la coupole du Rosey Concert Hall

chargement
1/6  

ROLLE - Six jours durant, le violoniste russe Maxim Vengerov a prodigué ses conseils aux élèves de l'Académie Menuhin, désormais établie au Rosey Concert Hall. Immersion dans une master-class où créativité rime avec virtuosité.

«Non, ne joue pas si fort!» Sur la scène du Rosey Concert Hall, la jeune Polonaise Anna Orlik vient de stopper net son archet. Face à elle, tiré à quatre épingles et partitions en mains, un monstre de la musique classique: Maxim Vengerov, l’un des plus illustres violonistes du monde. «Ce n’est pas exactement cette émotion que le compositeur voulait faire passer dans cette œuvre. Recommence s’il-te-plaît.»

La semaine dernière, le célèbre instrumentiste et chef d’orchestre russe était de passage à Rolle, dans les locaux de l’école la plus chic d’Europe, pour y dispenser son savoir-faire. Mais pas à n’importe qui: aux seize élèves de la prestigieuse Académie Menuhin. Des virtuoses venus des quatre coins du globe pour y parfaire leur éducation musicale.

«Pour nous, c’est une chance incroyable, confie en loges Daniel Mitnitsky, violoncelliste israélien de 29 ans, peu après être passé entre les mains du maître. Plus jeunes, nous le voyions sur les pochettes de disque, à la télévision. La plupart d’entre nous ont grandi en l’admirant.»

Retrouvez l'intégralité de notre reportage dans nos éditions payantes du jour.


Liens

Top