06.02.2017, 08:15  

Gingins: Lea Sprunger affole déjà les compteurs

chargement
Lea Sprunger a assuré la meilleure performance mondiale de la saison sur 400 m.
Par ats/Flos

ATHLÉTISME - Lea Sprunger revient très fort. Après une saison 2016 très prolifique, l'athlète a réalisé le week-end dernier la meilleure performance mondiale de la saison sur 400 mètres à Macolin.

Ses deux stages hivernaux au soleil d’Afrique du Sud ont fait le plus grand bien à Lea Sprunger. La Ginginoise a établi la meilleure performance mondiale (MPM) de la saison (il est vrai encore toute «fraîche») du 400 m au meeting en salle de Macolin en 51’’46, s’approchant à 0’’05 du record de Suisse que détient Anita Protti depuis 1991.

Lorsque Protti avait fixé son record, en 51’’41, elle avait pris la 3e place des Mondiaux en salle de Séville. Cela situe le niveau de la performance de Lea Sprunger, qui a amélioré de quatre dixièmes le meilleur chrono 2017 détenu jusque-là par la Britannique Eilidh Doyle. L’an dernier, en salle, seules cinq athlètes au monde ont couru plus vite, et une seule en 2015.

Départ très solide

Au-delà des chiffres, la manière a beaucoup plu. La médaillée de bronze européenne du 400 haies n’a pas eu peur de partir fort seule devant (24’’00 aux 200 m), tenant parfaitement le rythme et gardant une foulée fluide jusqu’aux 300 m, avant la montée inévitable de l’acide lactique. Dans sa longue foulée, mais à bonne distance, elle a emmené sa partenaire d’entraînement Sarah Atcho. La Lausannoise a foncé en 53’’60 pour sa deuxième sortie sur la distance, sous les minima européens (54’’00). A 21 ans, elle participera début mars à sa première grande compétition élite en individuel à l’occasion des championnats d’Europe en salle de Belgrade. Des joutes pour lesquelles Lea Sprunger se profile comme une des favorites.

La cadette des sœurs Sprunger (plus rapide sur 400 m en salle qu’en plein air!) avait déjà brillé la veille sur le tourniquet de Macolin (piste de 187 m). Elle y avait réalisé 23’’06 sur 200 m, meilleur chrono européen de l’année, à un dixième (0’’10) du record de Suisse de Mireille Donders, vieux de 19 ans. Sarah Atcho avait profité de la dynamique pour s’approprier le record national espoirs (M23) en 23’’65.

Maudite longueur

Dernier rendez-vous avant les Européens, les championnats de Suisse auront lieu les 18 et 19 février à Macolin. Quant à Ellen Sprunger, un passage totalement raté à la longueur (trois essais mordus) a enterré ses espoirs de titre lors des championnats suisses de concours multiples. A Macolin, la victoire est revenue à Caroline Agnou. 


À lire aussi...

ATHLÉTISMELea Sprunger enchaîne les performances et n’en finit pas de se redécouvrirLea Sprunger enchaîne les performances et n’en finit pas de se redécouvrir

Top