03.10.2017, 11:13  

En Rugby, les Pirates nyonnais s’imposent sur le fil

Abonnés
chargement
Dirk Haghedooren et les Nyonnais ont dû s’arracher pour l’emporter dans les ultimes secondes.

 03.10.2017, 11:13   En Rugby, les Pirates nyonnais s’imposent sur le fil

RUGBY - Le Nyon RC a joué à se faire peur avant de gagner dans les dernières secondes, dimanche à Colovray, face au GZ Zurich (32-31).

valérie durussel

sports@lacote.ch

Quelques Nyonnais étaient assis, dos à l’action, au milieu du terrain, alors qu’Alexander Broeksmit s’apprêtait à jouer l’ultime pénalité du premier match à domicile de la saison, dimanche, face à GC Zurich. Les Pirates n’ont pu retenir leur soulagement lorsque l’arbitre a levé le bras pour valider les trois points qui ont permis aux hôtes de remporter une deuxième victoire en autant de matches cette saison (32-31).

«Je pensais vraiment...

valérie durussel

sports@lacote.ch

Quelques Nyonnais étaient assis, dos à l’action, au milieu du terrain, alors qu’Alexander Broeksmit s’apprêtait à jouer l’ultime pénalité du premier match à domicile de la saison, dimanche, face à GC Zurich. Les Pirates n’ont pu retenir leur soulagement lorsque l’arbitre a levé le bras pour valider les trois points qui ont permis aux hôtes de remporter une deuxième victoire en autant de matches cette saison (32-31).

«Je pensais vraiment qu’on allait marquer cet essai sur notre dernière action. On était à quelques centimètres, mais la défense de Zurich a été très vaillante, a relevé l’arrière nyonnais Alexander Broeksmit. Sur cette dernière pénalité, j’ai essayé de ne pas penser à la pression. Au final, le plus important pour nous c’est de gagner. Même si on n’a pas si bien joué, on a prouvé qu’on est un groupe solidaire et fort.»

Erreurs trop nombreuses

Le soulagement était légitime, car le Nyon RC s’est compliqué la vie en tout début de rencontre. Une mauvaise passe interceptée par Zurich conduisait directement au premier essai (3e). Plus alertes, les visiteurs semblaient prêts à profiter de la moindre erreur commise par leurs adversaires et comptaient déjà un petit matelas d’avance à la 21e minute (3-12). Mais dans leur volonté de couper le jeu des pensionnaires de Colovray à sa source, les Zurichois ont concédé un trop grand nombre de pénalités au cours de la rencontre, ce qui a permis aux joueurs locaux de reprendre peu à peu du terrain, jusqu’à prendre les rênes suite à la transformation de Maans Dye (50e, 19-17).

Dénouement positif

«Je ne suis pas content. Nous avons réalisé le pire match du club ce week-end. La passe qui a amené le premier essai était parfaite, on ne pouvait pas faire un cadeau plus précis, pestait le coach nyonnais John Etheridge. Nous avons eu de la chance et de la malchance dans ce match, car nous avons pris deux poteaux sur des pénalités, mais on a pu gagner. On a un bon effectif, mais je crois qu’on se pense champions du monde. Pourtant, on n’est rien en ce moment, on était champions de Suisse l’an dernier.»

Car, après pris en main le cours du jeu, les Nyonnais se sont une nouvelle fois mis en difficulté. Un dégagement, un ballon capricieux et c’est Liecthi, le capitaine zurichois, qui pouvait se saisir de l’ovale et partir à l’essai avant que la transformation de Kisielewski n’assure aux visiteurs un avantage de deux points à huit minutes du terme de la rencontre (29-31). Tout était à refaire pour les Pirates qui, bien que pressant et flirtant avec la ligne d’en-but, ne parvenaient pas à concrétiser l’essai, avant de finalement obtenir une ultime pénalité salvatrice qui a permis aux champions en titre de l’emporter sur le fil.

Munitions gâchées

«D’entrée, on s’était déjà pris la foudre, parce que Zurich était plus agressif que nous, alors qu’on avait la tête encore au vestiaire. On a voulu jouer trop rapidement, on a fait des erreurs bêtes et gâché des munitions en donnant le ballon au pied», a analysé Alexander Broeksmit.

L’équipe fanion du Nyon Rugby Club devra faire moins de cadeaux lors de son déplacement sur le terrain du Stade Lausanne, contre lequel il jouera samedi (15h). «Quand on a le dos contre le mur, on s’en sort bien. Lausanne a perdu contre Genève (66-7), donc on verra qui se remettra le plus vite de ce week-end, mais ça va être intéressant», a conclu John Etheridge.

nyon - zurich 32-31 (12-14)

Evoution du score: 3e 0-7 (essai Arocena, transformation Kisielewski), 9e 3-7 (pénalité Dye), 21e 3-14 (essai Galli, transformation Kisielewski), 32e 6-14 (pénalité Dye), 37e 9-14 (pénalité Dye), 40e 12-14 (pénalité Dye 12-14), 43e 12-17 (pénalité Kisielewski), 49e 19-17 (essai Rolaz, transformation Dye), 52e 22-17 (pénalité Dye), 64e 22-24 (essai Kraljevic, transformation Kisielewski), 69e 29-24 (essai Lin, transformation Broeksmit), 72e 29-31 (essai Liechti, transformation Kisielewski), 80e 32-31 (pénalité Broeksmit).

Nyon RC: Gaillard, Lazeyras, Porter; Keller, D’Espiney St Luc; Lecoutre, Lin, Rolaz; Progin, Dye; Papillon, Haghedooren, Mayor, Milton; Broeksmit. : Ducommun, Cumbers, Burgener, Coullon, Vuadens, Cesses.

Entraîneurs: John Etheridge, Patrice Philippe.

GC Zurich: Pedrini, Koefferli, König; Gambarotta, Galli; Coutu, Vögtli, Liechti; Dias, Small; Kooger, Arocena, Ilie, Kraljevic; Kisielewski. : Ljubenovic, Favre, Bezard.

Entraîneurs: Alexandre Ramon, Henry Estermann.

Notes: Colovray, 80 spectateurs. Arbitres: MM. Horquin et Wilson.

Classement Excellence A: 1. Genève PLO II 10. 2. Avusy II 9. 3. Nyon II 9. 4. Lausanne UC II 6. 5. Cern II 4. Hermance II 0. Zurich II 0. Stade Lausanne II 0.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !

À lire aussi...

RUGBYRentrée réussie pour les «Pirates» nyonnaisRentrée réussie pour les «Pirates» nyonnais

LNALe Nyon Rugby Club a fait exploser AvusyLe Nyon Rugby Club a fait exploser Avusy

Les Pirates ont fait exploser Avusy

Sérieux et appliqués, les Pirates nyonnais n’ont pas fait de quartier face aux Bulldogs genevois dimanche à Colovray...

  23.10.2017 14:39
Abonnés

Top