12.02.2017, 09:24  

Diminué par les nombreuses absences, le Stade s'est incliné face à la "deux" de Sion

chargement
Battus, Hochstrasser et ses coéquipiers n'ont pas convaincus, face à Sion II.

 12.02.2017, 09:24   Diminué par les nombreuses absences, le Stade s'est incliné face à la "deux" de Sion

Football - Toujours en mode expérimental, le Stade Nyonnais, privé de nombreux joueurs, blessés, a subi la loi des Sédunois

Privés de nombreux joueurs, blessés, les Nyonnais n’ont guère convaincus, samedi, face à la «deux» de Sion. «Cette situation est compliquée. En raison des absences, je dois aligner Gaillard et Camara alors qu’ils seront suspendus lors de la première rencontre de championnat, relevait Oscar Londono, le coach du Stade. 

Disposés en 3-5-2, les hôtes peinaient à trouver leurs repères. Nombreuses pertes de balles, défense fébrile, longs ballons sur deux attaquants livrés à eux-mêmes. Face à ces Nyonnais, hésitants, les Sédunois auraient pu ouvrir le score par Yartey (9e) et Rinaherivo (16e). A la demi-heure, Simunac enlevait trop sa frappe (30e) avant que le portier Berchtold ne s’interpose sur la reprise de Golay (31e).

Après le repos, les Nyonnais ouvraient le score à la faveur d’un penalty transformé par Chentouf (53e). Menés, les Sédunois haussaient le ton. Profitant d’un ballon bêtement perdu sur le côté, Pinga enroulait sa frappe et égalisait (58e). Dans les ultimes minutes, Khasa, de près trompait Mutombo et donnait la victoire aux siens (85e)

Retrouvez l’intégralité de cet article dans nos éditions payantes du lundi 13 février.

 

 


Top