27.09.2017, 00:01  

La deuxième équipe du HBC Nyon s’incline après de faux espoirs

Abonnés
chargement
Espen Schotte et Nyon II se sont inclinés d’un rien.

 27.09.2017, 00:01   La deuxième équipe du HBC Nyon s’incline après de faux espoirs

Par vanessa vuille

HANDBALL - Défaite par Lancy & Chênois dimanche, la «deux» du HBC Nyon, qui milite en 2e ligue, n’a pas à pâlir de sa prestation.

C’est mieux, mais ça ne suffit toujours pas. Après une défaite 22-30 contre Yverdon, la seconde équipe du HBC Nyon s’est inclinée sur le fil (25-27) contre les Genevois de Lancy & Chênois, dimanche à la salle du Rocher.

Le début de la partie annonçait pourtant une suite plus inquiétante. Mis à mal par des adversaires genevois percutants, la...

C’est mieux, mais ça ne suffit toujours pas. Après une défaite 22-30 contre Yverdon, la seconde équipe du HBC Nyon s’est inclinée sur le fil (25-27) contre les Genevois de Lancy & Chênois, dimanche à la salle du Rocher.

Le début de la partie annonçait pourtant une suite plus inquiétante. Mis à mal par des adversaires genevois percutants, la défense et le gardien nyonnais ne parvenaient pas à arrêter les assauts des visiteurs. Pour ne rien améliorer, de l’autre côté du terrain, les attaquants «rouge et bleu» peinaient à mettre le point contre un gardien genevois remarquable.

A l’issue de la première demi-heure de jeu, les Nyonnais étaient menés 8-15. Mais dès leur retour sur le terrain, après les dix minutes de pause de la mi-temps, les sportifs du Rocher rassuraient leur public. Grâce à un jeu collectif et de la patience, ils sont parvenus à remonter au score, point après point. A en croire Arthur David, capitaine de cette deuxième équipe du HBC Nyon, les propos tenus par le coach Roman Eifler durant la pause ont fait mouche: «Il nous a dit d’arrêter de tirer sur le gardien et sur son premier poteau, et d’être plus disciplinés sur les remontées de balles.» Et le jeune homme d’insister sur un autre élément-clé, selon lui: «Surtout, on a de l’orgueil.»

Quelques minutes plus tard, c’était même l’égalité (19-19). Visiblement tendus, les visiteurs frappaient vainement à la lucarne vaudoise. «On a mieux couvert les ailes», expliquait Arthur David. Samuel Richterich, gardien nyonnais, se montrait également satisfait par l’instauration du système de sortie du gardien (remplacé temporairement par un joueur) qui a bien fonctionné.

La tension était à son comble durant la dernière minute de jeu, les Nyonnais étant menés d’un seul point (25-26). Mais ces derniers ne parvinrent pas à récupérer la balle, et les Genevois tentèrent le tout pour le tout; marquant l’ultime goal de la partie.

L’apprentissage des griffures

«Dans l’ensemble, on n’a pas été mauvais. Mais on a perdu sur des erreurs bêtes», confiait Arthur David à l’issue de la rencontre. «On est encore dans une phase d’apprentissage, mais il y a moyen de faire beaucoup mieux. A commencer par plus de présence et d’assiduité aux entraînements», estimait encore le jeune homme de 20 ans.

Malgré cette défaite, les Nyonnais n’ont pas à pâlir de leur prestation car ils se sont bien battus. Preuve en est l’impressionnante griffure arborée par un joueur vaudois: trois longues traces rouges sur toute la longueur de son avant-bras, le résultat d’un duel avec un adversaire. Mais le sportif relativisait: «Au fond, ça fait partie du jeu.»vanessa vuille

Nyon II - Lancy & Chênois 25-27 (8-15)

Nyon II: Cretton (2 buts), David (3), David (1), Frei, Garrido (1), Ramel (7) Ramel (1), Richterich, Rosas (3), Schneiter (1), Schotte (6).

Entraîneur: Roman Eifler.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top