05.04.2017, 00:01  

Les filles de TCGG ont tenu le choc

chargement
Catherine Masmejan et les Glandoises ont fini par marcher sur les Lausannoises, samedi à Gland.

HANDBALL - Samedi, à Gland, l’équipe féminine de TCGG a gagné le duel au sommet face à Lausanne (26-19). Un grand pas vers la première place.

bastien christinet

sports@lacote.ch

Alors qu’il ne reste que deux rencontres au calendrier de la 3e ligue, les filles de TCGG ont fait un grand pas vers la première place du groupe, en battant samedi soir Lausanne (26-19), leader du championnat avant la rencontre. Jamais menées au score, les protégées de Philippe Morin ont réalisé un match plein, dans une salle de Grand-Champ chauffée à blanc.

Remportant le match des tribunes à l’applaudimètre, les hommes de la première équipe du TCGG, au tambour, prenaient le dessus sur les clochettes des supporters lausannois, eux aussi venus en nombre. Il en allait de même sur le terrain. Profitant de la moindre maladresse de leurs adversaires, les joueuses «violet et noir» ont maîtrisé la partie de bout en bout, même si la fin de match donnait quelques sueurs froides à l’entraîneur local. «Au match aller, nous nous étions inclinés d’un but, alors que l’on menait de six unités. Cette fois-ci nous avons pu maintenir notre avantage même si nous avons baissé en fin de match», analysait-il.

Dans un début de match particulièrement serré, les deux équipes se rendaient coup pour coup. «Les deux formations étaient extrêmement proches dans le jeu placé», relevait à juste titre Philippe Morin, le coach du TCGG. Bien en place défensivement, les deux équipes ne parvenaient pas à faire la différence. Preuve en est au quart d’heure de jeu, le score n’était que de 5-3 en faveur de l’équipe de La Côte. C’est le moment que choisissait Philippe Morin pour demander un temps mort. Un choix bénéfique puisque l’avance de TCGG augmentait dès lors constamment. «J’ai dit aux filles qu’il fallait profiter de la moindre occasion et c’est ce que nous avons fait à la fin de la première mi-temps», relevait l’homme fort de Grand-Champ.

Des filles assidues

Profitant de deux énormes pertes de balle lausannoises, Masmejan et Frutiger ne se faisaient pas prier pour punir leurs adversaires. En état de grâce à la fin de la première période, cette même Frutiger crucifiait, en contre-attaque, les Lausannoises en inscrivant trois buts d’affilée. Avec six unités d’avance avant de regagner les vestiaires, les joueuses de TCGG avaient pris une sérieuse option sur la victoire.

Cette impression était confirmée en deuxième mi-temps et ,sous l’impulsion de Masmejan, en pivot, et de Lucie Nicolet, tout en percussion, TCGG enfonçait un peu plus les visiteuses. Dans un ultime sursaut d’orgueil pourtant, les Lausannoises mettaient toutes leurs forces dans la bataille et inscrivaient trois buts de suite. Mais les coéquipières de l’excellente Flatt étaient tout simplement inférieures à leurs adversaires du jour. Plus homogène que celui de son homologue, le groupe de Philippe Morin maîtrisait son match jusqu’au coup de sifflet final. «L’assiduité des filles aux entraînements est vraiment à relever», se félicitait-il.

Promotion pas acquise

TCGG revient à hauteur d’Etoy et Lausanne au classement (22 points, mais avec un match en moins). La promotion en 2e ligue n’est cependant de loin pas acquise. «Il nous reste deux matches et ensuite une rencontre de barrage avant de pouvoir passer à l’échelon supérieur», indiquait encore Philippe Morin. Ne souffrant d’aucune contestation, cette belle victoire a donc de quoi alimenter les attentes qui entourent cette équipe pour une possible remontée dans la catégorie supérieure.

Étoy s’impose

Engagées dans le même groupe, les joueuses d’Etoy se sont imposées samedi contre Vallée de Joux (27-13). Grâce à cette victoire, elles restent en course pour décrocher la première place. En effet, Etoy compte le même nombre de points que Lausanne et TCGG. S’ils reste deux matches à disputer aux Glandoises, Etoy n’a plus qu’une rencontre à joueur: contre Lausanne. Autant dire que la fin de la saison s’annonce palpitante pour les handballeuses de la région. flos

TCGG - Lausanne-Ville 26-19 (15-9)

TCGG: Hurschler (14 arrêts); Amman, Bays (1 but), Bicker (1), Bodog (2), Frutiger (3), Hertig (1), Masmejan (5), Molleyres (1), C.Nicolet (3), L.Nicolet (5), Noger (1), Tran (3).

Entraîneur: Philippe Morin.

Lausanne-Ville/Cugy: Bierling-Dallemagne (6 arrêts); Amaudruz, Brunisso, Culand (2 buts), Delisle (3), Denis, Flatt (8), Nogueira (2), Pasche (1), Perez, Peulet, Wittmann (3), Wolf.

Entraîneur: Daniel Fraga.

Notes: Grand Champ, Gland, 50 spectateurs. Arbitre: M. B. Ramel.


  Vous devez être identifié pour consulter cet article

Top