04.09.2017, 15:00  

Les handballeurs nyonnais s’inclinent pour leur retour en première ligue

Abonnés
chargement
Grégoire Terrier, meilleur marqueur du match avec 10 buts.

 04.09.2017, 15:00   Les handballeurs nyonnais s’inclinent pour leur retour en première ligue

1re ligue Privé de deux pièces maîtresses, le HBC Nyon s’est incliné 33-24 face à Berne Muri pour son premier match de la saison.

La première sortie de la saison du HBC Nyon s’est soldée samedi par une défaite 33-24 sur le parquet de la deuxième équipe de Berne Muri. Outre le fait d’entamer cette nouvelle campagne de 1re ligue sur un revers, ce qui n’est jamais agréable en soi, c’est surtout le contexte de cette reprise que les Nyonnas aurait souhaité plus favorable: En cause: la blessure à la cheville subie jeudi lors du dernier...

La première sortie de la saison du HBC Nyon s’est soldée samedi par une défaite 33-24 sur le parquet de la deuxième équipe de Berne Muri. Outre le fait d’entamer cette nouvelle campagne de 1re ligue sur un revers, ce qui n’est jamais agréable en soi, c’est surtout le contexte de cette reprise que les Nyonnas aurait souhaité plus favorable: En cause: la blessure à la cheville subie jeudi lors du dernier entraînement par Aurélien Vanat, une des recrues phares des «bleu et rouge».

«C’était vraiment la tuile, lâche Christophe Fourcot, l’entraîneur du HBC Nyon. En plus, il a fallu faire sans Mike Recchia, qui ne pouvait pas être présent au match pour des raison professionnelles. Nous nous sommes  donc retrouvés avec deux joueurs en moins sur la base arrière et seulement un jour pour revoir nos plans et nous préparer.»

En dépit de ces absences, les joueurs du Rocher ont abordé la rencontre dans un bon état d’esprit. Las, quelques erreurs techniques commises en début de match ont rapidement plombé leurs chances. Profitant de la moindre faille laissée par leurs adveraires, les Bernois ont infligé un retentissant 6-0 à leurs adversaires après seulement six minutes de jeu. Un retard que les handballeurs de La Côte ont ensuite traîné comme un boulet.

Optimisme de rigueur

Après  être parvenus à recoller à trois buts à plusieurs reprises entre la 15e et la 25e minute, les Nyonnais ont payé cher la double expulsion de Varatharaju et Poret survenue en fin de première mi-temps. Parvenant à reprendre cinq unités d’avance à la pause, les Bernois ont ensuite poursuivi sur leur lancée lors du 2e acte, maintenant un écart allant de 5 à 10 buts au cours  du deuxième acte.

En dépit de la défaite, Christophe Fourcot affichait un certain optimisme sur le potentiel de ses troupes. «Les neuf buts d’écart à la fin de la rencontre ne reflètent pas la différence de niveau entres les deux équipes. A mon sens, eux au complet et nous diminués comme c’était le cas sur ce premier match, un écart de quatre ou cinq buts aurait été plus juste. Et je pense que si nous sommes au complet, nous pouvons rivaliser avec Berne Muri II. Nous avons également retiré un autre enseignement de ce match: pour gagner en Suisse alémanique il faudra être très bon et surtout très discipliné vis à vis du corps arbitral...»

A l’exception d’AurélienVanat, qui devrait être tenu éloigné des parquets durant plusieurs semaines, le coach du Rocher espère pouvoir compter sur un groupe au complet pour la prochaine journée de championnat, le 17 septembre, placée sous le signe des retrouvailles puisque les Nyonnais se rendront à Viège, leur grand rival de la saison dernière en 2e ligue.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top