08.04.2015, 16:40  

George Bastl: "L'occasion s'est présentée..."

chargement
George Bastl pose avec le directeur du tournoi, Frédéric Nickl (à droite).

 08.04.2015, 16:40   George Bastl: "L'occasion s'est présentée..."

Par Florian Sägesser

Tennis - Le 9e Trophée Lunika (N1/N4), de jeudi à dimanche à Etoy, réunit encore une fois un beau plateau. Parmi les inscrits, un joueur loin d'être inconnu: George Bastl.

«C’est fantastique!» Frédéric Nickl est un directeur de tournoi heureux. Pour sa neuvième édition, le Trophée Lunika (N1/N4) propose à nouveau un tableau dense. Le Tchèque Michal Schmid, ATP 491, est la tête de série n°1. Mais l’invité de marque, c’est lui: George Bastl. Lui, l’homme qui a battu pour la dernière fois Pete Sampras à Wimbledon, en 2002. Lui, le joueur de Coupe Davis valeureux qui a eu une balle de match en quart de finale contre la France, en 2001.

Si George Bastl s’aligne dans ce tableau, c’est avant tout pour Frédéric Nickl. Les deux compères disputeront ensemble les interclubs à Bonmont, en LNC, ce printemps. «L’occasion s’est présentée, ça s’est fait parce que c’est le tournoi de Fred, et j’ai envie de jouer», raconte George Bastl. «On a dû dépoussiérer sa licence auprès de Swiss Tennis», glisse, sourire en coin, le directeur du tournoi.

L’ancien membre de l’équipe suisse de Coupe Davis a disputé son dernier match professionnel en octobre 2013. «J’ai longtemps été blessé, j’ai passé du temps à soigner un genou», dit-il. Membre du top 100 en 2000 (71e, son meilleur classement), le Villardou s’est longtemps accroché avant de quitter le circuit pro. «Je suis à un carrefour, j’ai quelques projets, mais après 20 ans dans le tennis, j’aspire aussi à autre chose», ajoute George Bastl, 40 ans, qui a également fait des études dans le monde de la finance.

Son premier match est fixé vendredi à 18h. Le tournoi, lui, débute ce jeudi à 15h30. Les demi-finales sont fixées dimanche à 10h30, et la finale dimanche à 15h.


Top