301 Moved Permanently

Moved Permanently

The document has moved here.

 22.10.2018, 10:56

Protection des données: les noms disparaîtront-ils bientôt des sonnettes dans les immeubles?

chargement
Les noms sur les portes d'immeuble appartiendront-ils bientôt au passé?

Protection des données Rendre visite à une connaissance sera-t-il plus difficile à l'avenir? La question se pose, alors que les noms tendent à disparaître des portes et des sonnettes des immeubles dans les pays voisins. En cause: le nouveau règlement européen sur la protection des données qui concerne aussi la Suisse.

Les noms disparaîtront-ils bientôt des sonnettes? La question mérite d’être posée depuis l’introduction du nouveau règlement européen sur la protection des données (RGPD). La ville de Vienne a récemment épinglé la plus grande régie immobilière de la capitale autrichienne à la suite de la plainte d’un locataire estimant que la mention de son nom sur sa sonnette était une atteinte à sa vie privée, ainsi que le révèle Die Zeit.

La régie a immédiatement réagi en retirant les étiquettes de sonnettes de ses 220 000 appartements à Vienne et en les remplaçant par de simples numéros. En Allemagne, une association de propriétaires immobiliers recommande à ses 990 000 membres de prendre en compte les souhaits des locataires en la matière.

Protéger les victimes de harcèlement

De telles mesures pourraient aussi être appliquées en Suisse. Interrogé par 20 Minuten, l’avocat zurichois Martin Steiger spécialiste de la protection des données comprend l’intérêt d’anonymiser les sonnettes des immeubles, en particulier pour les victimes de violences ou de harcèlement.

 

Selon le préposé à la protection des données du canton de Thurgovie, il faut surtout éviter que la mention du nom sur une sonnette ne révèle des informations personnelles. Fritz Tanner explique qu’une maison de retraite a dû retirer les noms sur les portes, afin d’éviter que les données sur l’état de santé des résidents ne soient accessibles à des tiers. 

Dérive dangereuse

Néanmoins, Martin Steiger note que faire disparaître les noms aurait davantage d’inconvénients. Et l’avocat d’illustrer le cas d’ambulanciers qui peineraient à trouver une personne en situation d’urgence par exemple. «Rien n’est prévu dans la législation sur la protection des données. Le règlement de base ne s’applique pas aux étiquettes de porte ou de sonnette. La protection des données est ridiculisée par de telles absurdités», déplore l’avocat zurichois, qui rappelle que la loi suisse exige que les noms apparaissent sur la porte.

 

La protection des données est ridiculisée par de telles absurdités.
Martin Steiger, avocat zurichois

 

«Une telle démarche est exagérée», résume Monika Sommer, président de l’Association suisse des propriétaires (HEV), Selon elle, des numéros ne sont pas une garantie de protection de la sphère privée et rendraient plusieurs situations de la vie courante inutilement compliquées. «Comment un livreur de pizzas est censé retrouver ses clients? Et si un ami vous rend visite, doit-il vous appeler avec son téléphone mobile pour savoir où vous habiter?»


Résumé du jour

Ne ratez plus rien de l'actualité locale !

Abonnez-vous à notre newsletter et recevez chaque soir toutes les infos essentielles de la journée!

Recevez chaque soir les infos essentielles de la journée !

À lire aussi...

transition numérique de l'EtatProtection des données: les préposés cantonaux réclament 200 postes supplémentairesProtection des données: les préposés cantonaux réclament 200 postes supplémentaires

nouvelles directivesProtection des données: ce qu'apporte le nouveau règlement de l'UE aux consommateursProtection des données: ce qu'apporte le nouveau règlement de l'UE aux consommateurs

301 Moved Permanently

Moved Permanently

The document has moved here.

301 Moved Permanently

Moved Permanently

The document has moved here.

Top 301 Moved Permanently

Moved Permanently

The document has moved here.