Coronavirus et voyages à l’étranger: quelles règles suivre?

Pass sanitaire, test obligatoire, quarantaine ou même interdiction de séjour, voyager à l’étranger se complique pour les Suisses, surtout pour les personnes non vaccinées. Voici quelles informations importantes si vous envisagez de passer les prochaines vacances dans un autre pays.
16 sept. 2021, 13:13
/ Màj. le 16 sept. 2021 à 13:23
Difficile d'envisager sereinement un départ en vacances!

Voyager en période de pandémie mondiale de coronavirus reste un casse-tête, d’autant que les conditions d’entrée, qui diffèrent d’un pays à l’autre, changent parfois rapidement. De plus, le fait d’être vacciné ou non change énormément la donne.

Il est donc primordial, si vous envisagez de partir à l’étranger, de vous renseigner jusqu’au dernier moment sur les règles en vigueur dans votre pays de destination. Informez-vous directement auprès des représentations étrangères en Suisse (ambassades ou consulats).

Voici néanmoins ce qui attend actuellement les ressortissants suisses en Europe et en Amérique du Nord.


En Europe

Escapade en Sicile, ici au centre de Palerme, pour ces deux amies. Keystone

Dans la plupart des pays européens, les personnes vaccinées peuvent passer la frontière grâce au Certificat Covid suisse, reconnu par les Etats de l’Union européenne et de l’AELE (Islande, Liechtenstein, Norvège, Suisse). 

Le résultat négatif d’un test PCR ou d’un test antigénique (TAG) réalisé moins de 72 heures avant le départ est exigé pour les personnes non vaccinées. Ce test peut être également exigé dans certains espaces intérieurs comme les restaurants ou les cinémas. C’est le cas notamment en France, pour les personnes de plus de 12 ans.

Certains pays, comme l’Italie, exige également, en plus de la vaccination ou du test PCR négatif à partir de 6 ans, une fiche de traçabilité. Et le certificat relatif à la vaccination doit être présenté dans l’une des langues suivantes: italien, anglais, français ou espagnol. De plus, la présentation du Certificat COVID numérique (Certificazione verde COVID-19) est requise pour pouvoir accéder à certains services et activités. Il doit confirmer soit la vaccination (minimum une dose), soit le résultat négatif d’un test PCR ou d’un test antigène rapide (moins de 48h), ou alors une guérison au COVID-19 dans les six derniers mois.

Pour le Royaume-Uni, ce que vous devez faire dépend de l’endroit où vous étiez au cours des dix derniers jours avant votre arrivée.

Un dernier exemple pour l’Europe, qui démontre que les complications peuvent encore monter d’un cran. La Roumanie, par exemple, a placé la Suisse sur liste rouge depuis le 29 août. Les personnes vaccinées peuvent entrer sans restriction. Par contre, une quarantaine de 14 jours est exigée pour les voyageurs non vaccinés. Sont exceptés de cette isolation les personnes guéries du Covid au cours de 180 jours précédents et les enfants jusqu’à 6 ans, sans qu’il soit nécessaire de présenter le résultat négatif d’un test PCR. Pour les enfants de 6 à 12 ans, un test PCR négatif effectué dans les 72h suffit. Ou alors, si le séjour dure moins de 72 heures, un test PCR négatif suffit pour les personnes non vaccinées.


Aux Etats-Unis

New York. Keystone

Depuis le 26 janvier, tous les passagers des compagnies aériennes à destination des États-Unis âgés de deux ans et plus doivent fournir un test négatif effectué dans les 72h, même s’ils sont vaccinés, précise l’ambassade américaine en Suisse. Seule alternative, si l’on a été guéri du virus, présenter une attestation médicale que le rétablissement a eu lieu au cours des 90 jours précédant le voyage. Malheureusement, les voyageurs issus de l’espace Schengen sont interdits de séjour sur le sol américain, sauf rares exceptions. De plus, depuis le 30 août, les Etats-Unis ont inscrit la Suisse sur liste rouge, niveau 4 sur 4 et déconseillent à ses ressortissants de s’y rendre. 

Sur son site, l’ambassade des Etats-Unis à Berne propose aux voyageurs de s’inscrire au programme STEP (Smart Traveler Enrollment Program), afin de recevoir les dernières mises à jour sur la santé et la sécurité. 


Au Canada

Il faut montrer plus que patte blanche pour entrer au Canada. Depuis le 7 septembre, seules les personnes vaccinées ET répondant à certains critères peuvent espérer séjourner au pays de l’érable. Sur le site du gouvernement canadien, une batterie de questions vous aidera à déterminer si le voyage reste envisageable.