Coronavirus: fin des tests gratuits ce lundi, voici ce qu’il faut savoir

A compter de ce lundi, les tests gratuits pour tout le monde, c’est fini. Malgré tout, des exceptions restent prévues dans quelques cas et pour certaines personnes. Quelles sont-elles? Où se faire tester? Ou encore combien coûteront les tests? On répond aux principales interrogations sur le sujet.
11 oct. 2021, 16:23
/ Màj. le 11 oct. 2021 à 17:06
Les tests Covid sont désormais payants.

1. Combien coûte un test?

Le coût d’un test antigénique rapide se monte jusqu’à présent à un peu moins de 50 francs, du moins c’est la somme que le Conseil fédéral rembourse aux centres de test. Le test PCR, lui, est facturé en moyenne 150 francs. Ces prix varient en fonction des laboratoires et des lieux. Une chose est sûre, ils dépassent largement ceux des pays voisins, comme le constate Le Temps. Une cherté que dénonce la Fédération romande des consommateurs. 

En Autriche et en Allemagne, le test antigénique tourne autour de 30 francs, et le test PCR oscille entre 50 et 80 francs. Mais, la fin de la gratuité encourage à casser les prix. La foire agricole de l’Olma à Saint-Gall, qui a lieu en ce moment, propose des tests rapides à 26,50 francs, note le Tages-Anzeiger. Un gérant de boîtes de nuit à Berne va même plus loin avec un prix défiant toute concurrence: 11 francs!

2. Y a-t-il des exceptions?

Quatre groupes de personnes peuvent toujours se faire tester gratuitement, à commencer par les jeunes de moins de 16 ans qui recevront également un certificat Covid si le résultat est négatif. Les personnes allergiques aux vaccins n’auront pas à sortir leur porte-monnaie non plus, moyennant la présentation d’un certificat médical. Les gens qui n’ont reçu qu’une dose de vaccin et sont en attente de la seconde bénéficient aussi de la gratuité des tests rapides (jusqu’au 30 novembre). 

Enfin, les personnes ayant des symptômes doivent continuer à pouvoir se faire tester gratuitement. Un document leur sera délivré pour attester de leur statut sérologique, mais il ne pourra faire office de certificat Covid, souligne l’Office fédéral de la santé publique (OFSP). Inutile donc de simuler des symptômes pour obtenir le passe!

3. Faut-il payer un test pour visiter ses proches en EMS ou à l’hôpital?

Les tests pour ces deux types de visite restent gratuits. Leur mise en œuvre dépend des cantons, le cas échéant des EMS, voire de certaines pharmacies. Les hôpitaux, eux, disposent de leur propre centre de dépistage. 

En revanche, ils ne donnent pas droit à un certificat Covid, mais à un document ne donnant accès qu’aux EMS et hôpitaux, précise le Tages-Anzeiger.

4. Les tests groupés en entreprises restent-ils gratuits?

La Confédération prend en charge les coûts des tests PCR salivaires groupés en entreprise, indique l’OFSP. Un certificat Covid sera délivré à toute personne, dont le résultat du test s’avère négatif. 

Il est aussi possible de participer gratuitement à un test groupé dans un centre de dépistage en vue de l’obtention d’un certificat. Dans ce cas, l’accès est régi par les mêmes critères qu’un test antigénique rapide.

5. Où peut-on se faire tester?

Qu’ils soient gratuits ou payants, les tests sont toujours effectués dans les mêmes lieux, à savoir les centres de dépistage cantonaux, les hôpitaux, les pharmacies ou les cabinets de médecin généraliste. Il n’est pas exclu que certains d’entre eux en viennent à cesser cette prestation si le nombre de personnes désirant se faire tester diminue. 

Un exploitant privé de 20 centres de test répartis dans toute la Suisse expliquait à Blick en août qu’il devrait licencier une partie de ses 400 employés avec l’entrée en vigueur des tests payants notamment.

par Daniel Gonzalez