Coronavirus: la Confédération achète 150’000 doses du vaccin Johnson & Johnson

Les 150’00 doses du vaccin à vecteur viral de Johnson & Johnson seront distribués aux cantons la semaine prochaine. Elles seront destinées aux personnes de 18 ans et plus qui ne peuvent ou ne veulent pas se faire administrer un vaccin à ARN messager comme ceux de Moderna et Pfizer.
29 sept. 2021, 11:46
/ Màj. le 29 sept. 2021 à 12:30
Le vaccin à vecteur de Johnson & Johnson pourra être administré dès la semaine prochaine.

La Confédération achète 150’000 doses de vaccin à vecteur viral contre le coronavirus de Johnson & Johnson (Janssen). Il sera livré cette semaine et distribué aux cantons au début de la semaine prochaine.

Ce vaccin est destiné aux personnes qui ne peuvent pas, ou ne veulent pas être vaccinées avec un vaccin à ARNm, a indiqué le ministre de la santé Alain Berset sur Twitter. Il est le troisième produit à être employé en Suisse, précise l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) dans un communiqué.



La pharmacie de l’armée distribuera les doses aux cantons au début de la semaine prochaine. Ceux-ci sont responsables des modalités de la vaccination, qui devrait commencer dès le milieu de la semaine prochaine.

Il reste recommandé aux personnes dès 12 ans de se faire vacciner en priorité avec un produit à ARNm, qui offrent une haute protection et sont très sûrs, souligne l’OFSP. Le vaccin de Janssen est cependant conseillé à toutes les personnes dès 18 ans qui ne peuvent pas recevoir de tels vaccins pour des raisons médicales ou qui refusent de se faire vacciner avec ceux-ci. Pour les femmes enceintes ou les personnes immunodéficientes, les produits de Moderna et Pfizer restent recommandés.

Une seule dose

Administré en une seule dose, le vaccin de Janssen offre une très bonne protection contre les hospitalisations et les formes graves du Covid-19, assure l’OFSP. Il est basé sur un adénovirus humain désactivé (virus du rhume), auquel on a donné le plan de construction de la protéine spike du SARS-CoV-2. Grâce à cette protéine, les cellules humaines produisent alors une réponse immunitaire.

A lire aussi: Coronavirus: Swissmedic autorise le vaccin de Johnson & Johnson, mais l’OFSP y renonce

Début décembre 2020, Janssen Suisse, qui appartient au groupe américain Johnson & Johnson, a été la quatrième entreprise à déposer une demande d’autorisation de mise sur le marché auprès de Swissmedic. L’Institut suisse des produits thérapeutiques avait autorisé, pour une durée limitée, le produit en mars dernier.