Coronavirus: restaurants, centres thermaux, foot amateur, télétravail… ce qui pourrait changer dès le 31 mai

Le Conseil fédéral a proposé mercredi de nouveaux allègements des mesures. La réouverture des salles intérieures des restaurants ne sera possible que si les chiffres se stabilisent. Une décision finale sera prise le 26 mai prochain.
12 mai 2021, 15:15
/ Màj. le 26 mai 2021 à 11:04
Les terrasses des restaurants avaient déjà pu rouvrir en avril.

Les restaurants et les centres thermaux pourront rouvrir dès le lundi 31 mai. Les événements publics accueillir jusqu’à 300 personnes. Et l’obligation de télétravail se transformer en recommandation. Le Conseil fédéral a décidé mercredi de nouveaux assouplissements.

A lire aussi : Coronavirus et chômage partiel: les RHT prolongées de 6 mois supplémentaires

«Les dernières ouvertures n’ont pas mené à une explosion des cas», a pointé le ministre de la santé Alain Berset devant les médias. Les nouvelles infections, les hospitalisations et les décès reculent. La vaccination elle s’accélère. Plus d’un million de personnes a reçu ses deux doses, et plus de deux millions en ont reçu une. Les enfants devraient également bientôt pouvoir se faire vacciner.

 

 

«La situation épidémiologique est assez encourageante. Elle est meilleure que ce que l’on pouvait espérer», a souligné le Fribourgeois. «Ce n’est toutefois pas le moment de tout relâcher et de se précipiter vers la sortie.» Le Conseil fédéral entend donc continuer étape par étape. Il a mis un paquet d’assouplissements en consultation. La décision définitive tombera le 26 mai.

Tour d’horizon des mesures prévues dans le projet du gouvernement:

Intérieur des restaurants

«La mesure probablement la plus attendue est la réouverture complète des restaurants», a commenté Alain Berset. Elle ne sera toutefois possible que si les chiffres continuent à baisser ou au moins se stabilisent. Un plan de protection devra être mis sur pied. Les tables seront limitées à quatre convives et elles devront être espacées ou séparées par une paroi. Les clients devront être servis à table, n’ôter leur masque que pour manger et laisser leurs coordonnées. Ce dernier point est particulièrement important pour continuer de maitriser la situation, a relevé le conseiller fédéral. L’obligation de porter le masque sera en revanche levée sur les terrasses.

Centres thermaux et de bien-être

Les centres thermaux et de bien-être pourront également rouvrir. Les clients devront disposer de 15 mètres carrés chacun. Ils seront exemptés de l’obligation de porter un masque, mais devront respecter les distances.

Evenements publics à 100

Les limites pour les événements publics seront elles relevées. Cent personnes pourront être accueillies en intérieur, et trois cents en extérieur. Les salles devront être limitées à la moitié de leur capacité. Ces limites valent aussi pour les compétitions sportives et les manifestations culturelles.

Foot amateur avec public

Dans le domaine amateur, les matchs de football pourront avoir lieu en extérieur, avec une limite de 50 personnes. Concernant le public, les règles applicables sont celles pour les manifestations publics, à savoir 300 personnes à l'extérieur. C’est aussi le cas des spectacles culturels et de leurs répétitions.

Réunions d’associations à 30

Les réunions d’associations et les visites guidées seront elles restreintes à 30 personnes, en intérieur comme en extérieur. La limite vaut également pour les entraînements sportifs amateurs. A l’intérieur, elle reste à quinze sans port de masque. Les sports de contact, comme le judo, ne peuvent eux être effectués qu’à quatre au maximum.

Toujours 10 dedans et 15 dehors

Pas de changement en revanche pour les réunions privées. Le seuil reste à dix personnes en intérieur et quinze en extérieur. «Ce sont les situations dans lesquelles les risques de contaminations sont les plus élevés. Les personnes ne portent pas de masque et ne respectent pas les distances. Et aucun plan de protection n’est établi», a justifié Alain Berset. Les soirées dansantes restent interdites.

Fin du télétravail obligatoire

Assouplissements encore pour le monde professionnel. Le télétravail ne sera plus obligatoire pour les entreprises qui proposent des dépistages hebdomadaires à leurs employés. Et la Confédération prendra en charge les coûts des tests groupés pour faciliter leur utilisation. Le télétravail sera assoupli sans condition dès que toutes les personnes le souhaitant auront été vaccinées.

Présentiel dans les hautes écoles

Dans les hautes écoles, la limite de 50 étudiants par cours est levée. Un plan de dépistage doit toutefois être mis sur pied et les salles remplies à la moitié de leur capacité.

Prochaine étape fin août

D’autres étapes sont prévues d’ici la fin de l’été. Elles concernent notamment les événements réunissant plus de 1000 personnes. Le Conseil fédéral rendra sa décision le 26 mai également. La consultation sur ce projet est encore en cours d’évaluation.

Des assouplissements concernant entre autres le sport, la culture et les manifestations seront annoncés le 11 juin. Le Conseil fédéral les enverra en consultation avant de se prononcer une semaine plus tard.

Le gouvernement ne s’arrêtera pas là et poursuivra son évaluation durant l’été. Il travaillera notamment sur la planification à moyen terme et se préparera aux mesures nécessaires pour l’hiver.