Télévision: «The Crown» élue meilleure série dramatique aux Emmy Awards

La plateforme Netflix a obtenu dimanche la consécration qui lui échappait depuis tant d’années: sa production «The Crown» a décroché l’Emmy Award de la «meilleure série dramatique» et raflé tous les prix d’acteurs dans sa catégorie.
20 sept. 2021, 07:52
/ Màj. le 20 sept. 2021 à 07:52
Olivia Colman, qui joue la reine Elizabeth, s'est imposée en tant que meilleure actrice, face notamment à sa camarade Emma Corrin, qui tenait le rôle de la princesse Diana.

Netflix et sa série «The Crown», qui retrace de manière romancée la vie de la famille royale britannique, ont triomphé dimanche soir aux Emmy Awards en remportant le prix de la meilleure série dramatique.

La série a aussi raflé les Emmys du meilleur acteur et de la meilleure actrice. Olivia Colman et Josh O’Connor ont été récompensés pour leur interprétation de la reine Elizabeth et du prince Charles.



Et dès le début de soirée, la quatrième saison avait déjà remporté les Emmys du scénario, de la réalisation et des deux seconds rôles: Gillian Anderson («X-Files») pour son rôle de Margaret Thatcher et Tobias Menzies qui incarne le prince Philip.

«Le jeu de la dame» aussi récompensé

Autre production Netlfix, «Le jeu de la dame», qui met en scène une jeune prodige des échecs tourmentée, a mis échec et mat ses concurrentes dimanche en remportant l’Emmy Award de la meilleure série limitée.

Depuis son lancement en 2007, la plateforme de vidéo à la demande a collectionné les nominations mais n’avait jamais remporté jusqu’à présent d’Emmy Award, équivalent des Oscars de la télévision américaine, dans les catégories les plus prestigieuses (série dramatique, comédie ou série limitée).

Côté comédie, c’est «Ted Lasso» qui remporte le titre  

Donnée grande favorite, la série «Ted Lasso», diffusée sur Apple TV, a remporté la palme dans la catégorie comédie. Elle a également gagné d’autres statuettes dont l’Emmy du meilleur acteur dans une comédie avec Jason Sudeikis, qui campe un entraîneur de football américain, totalement perdu lorsqu’il passe aux commandes d’une équipe de football anglaise.