Les 125 ans du Quotidien de La Côte
 26.06.2017, 00:01  

Une fête partagée avec nos lecteurs

Abonnés
chargement
Moment d’échange, à l’heure de l’apéro, permettant à nos lecteurs de faire connaissance avec toutes les personnes qui font le journal.

 26.06.2017, 00:01   Une fête partagée avec nos lecteurs

SIGNAL DE BOUGY - Vous avez été nombreux à venir fêter les 125 ans de notre journal, vendredi, lui montrant ainsi votre attachement.

dominique suter

dominique.suter@lacote.ch

Tout au long de la journée, par vagues, nos lecteurs sont venus à notre rencontre au Parc Pré Vert, pour fêter les 125 ans du journal. Issus des deux districts de La Côte, de Lausanne et de Genève, tous ces amis ont ainsi pu témoigner de leur attachement à leur journal, à leur région. C’est réjouissant,...

dominique suter

dominique.suter@lacote.ch

Tout au long de la journée, par vagues, nos lecteurs sont venus à notre rencontre au Parc Pré Vert, pour fêter les 125 ans du journal. Issus des deux districts de La Côte, de Lausanne et de Genève, tous ces amis ont ainsi pu témoigner de leur attachement à leur journal, à leur région. C’est réjouissant, car il est vrai que par une journée caniculaire, il aurait été peut-être plus tentant de rejoindre les bords du lac.

Tout au long de la journée, les artisans qui avaient installé leurs échoppes ont régalé les participants. Les divers associations et clubs qui ont animé la journée ont, eux aussi, fait le plein. Tous étaient ravis de cette opportunité d’aller à la rencontre de la population. Non seulement parce qu’ils proposaient tous des prestations ou des produits excellents, mais aussi parce que, à l’image de notre journal, ils sont «de la région». Le succès a été tel que certains ont même du faire face à des ruptures de stock et aller en vitesse chercher du ravitaillement.

Nombreuses animations

Nils Rentsch, directeur de Perrin frères, était venu en force avec deux pelles mécaniques, beaucoup de sable et de magnifiques photos montrant la diversité des travaux que l’entreprise propose. Enfants et parfois mamans ont pu s’essayer à manœuvrer ces lourds engins, tenter non sans crainte de vider le godet plein de sable au bon endroit. «C’est une magnifique opportunité pour nous de rencontrer nos clients, de leur montrer que nous ne sommes pas seulement là pour les ennuyer sur les routes. C’est aussi pour nous l’occasion de promouvoir les multiples métiers que nous proposons aux jeunes, car nous peinons à recruter des apprentis. Pourtant, nous offrons des formations dans de nombreux domaines. L’organisation de cette journée est vraiment bien, nous sommes contents de partager avec vous cet anniversaire».

Le conseiller national Olivier Feller, de Genolier, n’aurait manqué pour rien au monde l’occasion de montrer son attachement à «son» quotidien. «ça fait plaisir de voir des sociétés perdurer aussi longtemps. Cette fête prouve l’ancrage historique du journal, qui est le reflet de notre région depuis longtemps. Cela montre combien il est présent dans de multiples domaines, culturels, sportifs, politiques ou de loisirs. C’est un réel soutien pour l’économie locale. Il présente la région dans toute sa diversité.»

Le conseiller communal nyonnais Patrick Buchs est ravi aussi d’échanger avec les journalistes. «C’est aussi pour moi l’occasion de féliciter toute l’équipe pour l’incroyable travail qu’elle a effectué avec l’édition spéciale de ce jeudi. J’ai vraiment trouvé cette édition excellente. J’aime ce journal, qui est le seul moyen de voir ce qu’il se passe dans l’ensemble de la région. Je suis convaincu que les journaux locaux sont indispensables, surtout dans une région qui bouge autant!»

Des propos que ne peut que confirmer le syndic de Morges, Vincent Jaques: «Je le lis chaque jour en numérique. Je dois reconnaître que depuis quelque temps «La Côte» a une meilleure assise sur le district de Morges. Du reste, aujourd’hui, il me semble qu’il y a davantage de gens issus de ce district que de Nyon. C’est formidable d’avoir au moins une page sur Morges chaque jour, cinq fois par semaine. Aucun autre journal n’offre cela. Il est vrai que la Ville soutient le «Journal de Morges», mais nous sommes aussi très attachés à «La Côte.»

A l’heure où tant d’incertitudes planent sur l’avenir de la presse, cette journée à la rencontre de nos lecteurs fait tout simplement du bien.

Le supplément de jeudi

A de nombreuses reprises, les lecteurs ont profité de l’occasion de rencontrer tous ceux qui font le journal pour leur dire combien ils avaient apprécié le supplément du jeudi 22 juin. Certains l’ont du reste gardé, à l’image par exemple de Serge Melly, ex-candidat au Conseil d’Etat et ex-syndic de La Rippe. Les préfètes de chacun des districts étaient de la partie, comme beaucoup de chefs d’entreprises ou du monde politique. Du conseiller communal au conseiller national, en passant par les municipaux ou députés, tous ont ainsi pu marquer leur attachement au journal. Et lui souhaiter longue vie.


Vous avez lu gratuitement
une partie de l'article.

Pour lire la suite :

Profitez de notre offre numérique dès Fr 2.- le 1er mois
et bénéficiez d'un accès complet à tous nos contenus

Je profite de l'offre !
Top