Aucune concession de ChemChina sur Syngenta, dont le titre chute

Le groupe ChemChina, qui ne propose aucune concession en contrepartie de son offre de près de 43 milliards de francs sur Syngenta, provoque lundi la chute du cours de l'action du groupe agrochimique bâlois.
24 oct. 2016, 11:12
/ Màj. le 24 oct. 2016 à 11:13
Le groupe public chinois ChemChina a provoqué lundi la chute du cours de l'action de Syngenta.

Le groupe public chinois ChemChina n'a proposé aucune concession en contrepartie de son offre de près de 40 milliards d'euros (43 milliards de francs) sur Syngenta. Conséquence: le cours de l'action du groupe agrochimique bâlois a chuté lundi matin.

Vers 10h40, le titre Syngenta plongeait de 6,87% à la Bourse suisse - après avoir même reculé de près de 9% dans la matinée - alors que l'indice Swiss Market Index (SMI) était dans le vert.

ChemChina et Syngenta avaient rencontré le 17 octobre des responsables de la Commission européenne à la demande de celle-ci, signe qu'elle nourrit certaines inquiétudes sur les conséquences du projet - le plus important investissement chinois jamais engagé à l'étranger - pour les consommateurs et les entreprises concernées en Europe.

"Aucun engagement", a déclaré dans un courriel Ricardo Cardoso, porte-parole de la Commission européenne. Celle-ci peut désormais soit donner son feu vert sans conditions à la transaction soit ouvrir une enquête approfondie qui pourrait durer jusqu'à cinq mois.

Syngenta informe mardi

Il y a dix jours, une source avait dit à Reuters que ChemChina et Syngenta étaient disposés à proposer des concessions aux autorités de la concurrence de l'Union européenne afin d'obtenir leur aval à leur fusion.

De son côté, Syngenta prévoit de faire mardi matin un point de situation sur le processus de reprise par la China National Chemical Corporation (ChemChina), parallèlement à ses résultats trimestriels. "Les discussions constructives se poursuivent avec l'Union européenne", a indiqué l'entreprise à l'agence financière awp.