Réservé aux abonnés

Berlin pourrait repêcher Rubik

Sauf surprise, les Länder rejetteront vendredi l'accord signé avec Berne, qui n'a pas de plan B. Mais une conciliation reste possible.
06 août 2015, 15:09
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_6578023.jpg

Ce vendredi à Berlin, les Länder vont sans aucun doute enterrer l'accord fiscal signé avec la Suisse, et on n'en parle plus! C'est ce que se disent tous ceux qui sont lassés par la tentative du Conseil fédéral, des banques suisses et du Gouvernement allemand d'aplanir leurs différends grâce à cet impôt libératoire qui permet aux clients étrangers des banques suisses de préserver leur anonymat. Mais Rubik n'est pas encore mort ni enterré.

En effet, une surprise - elle serait alors de taille - n'est pas exclue le 23 novembre au Bundesrat. Et même en cas de refus, le Bundestag (la Chambre basse,...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois