Réservé aux abonnés

Brady Dougan ne voit plus l'Etat sauver une grande banque

Le directeur général de Credit Suisse s'oppose aux politiques sceptiques qui exigent des réserves en capital plus importantes.
07 août 2015, 12:01
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_7536199.jpg

Nouveau sauvetage d'une grande banque par les contribuables? Une probabilité " proche de zéro ", selon le directeur général de Credit Suisse, Brady Dougan. De nouvelles prescriptions en matière de fonds propres sont inutiles à ses yeux.

L'Américain tient ces propos dans une interview publiée mardi dans le quotidien alémanique "Basler Zeitung". Il s'oppose ainsi aux sceptiques, parmi la classe politique, qui exigent des réserves en capital plus importantes.

La ministre des Finances, Eveline Widmer-Schlumpf, avait déclaré début novembre en marge d'une réunion de sa formation, le Parti bourgeoi...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois