Cicor augmente ses ventes au 1er semestre

Malgré un chiffre d'affaires en nette hausse (+11,7%), le bénéfice du groupe Cicor, basé à Boudry, a diminué au premier semestre 2013 en comparaison avec la même période l'an passé.
07 août 2015, 11:42
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Cicor Boudry

Cicor, actif notamment dans les solutions électroniques, a dégagé un bénéfice net en légère baisse au premier semestre à 1,2 million de francs, contre 1,3 million un an plus tôt. Le chiffre d'affaires du groupe technologique neuchâtelois a en revanche augmenté de 11,7% à 94,3 millions.

Au niveau opérationnel, le résultat avant intérêts et impôts (EBIT) a progressé de 13% pour s'établir à 2,9 millions de francs, a indiqué mercredi l'entreprise basée à Boudry (NE). Commentant sa performance, Cicor estime avoir réalisé un solide premier semestre 2013 en signant un retour à la croissance.

Davantage de commandes

Les entrées de commandes arrêtées au 30 juin dernier se sont étoffées de 9% à 99,7 millions de francs. Le carnet, qui renvoie aux commandes en voie d'exécution, présentait pour sa part un montant de 118,6 millions à la même date, en hausse de 6,6 millions environ. Les effectifs atteignaient 1686 personnes, contre 1512 un an auparavant, réparties sur onze sites.

Le pilier du groupe, à savoir l'activité liée aux solutions électroniques, a réalisé un chiffre d'affaires en progression de 7,1% à 46,4 millions de francs. L'unité a profité de la vigueur de la demande internationale, alors que le marché suisse demeurait stable et sans impulsion pour l'heure.

La division dédiée au seul marché asiatique a connu un bond de 56,4% de ses ventes à 17,4 millions de francs. Ici, Cicor a bénéficié de nouveaux contrats provenant des domaines médical, automobile et industriel.

Confirmation attendue

Le secteur de la microélectronique a réalisé un chiffre d'affaires en augmentation de 11,3% à 15,4 millions de francs. Par contre, l'unité des circuits imprimés a souffert de l'abandon de sa filiale Photochemie, avec des ventes en recul de 4% à 16 millions. Hors ce facteur, celles-ci ressortent en progression de 1,7%.

Pour mémoire, Cicor avait annoncé au début de l'an dernier la fermeture du site Photochemie à Unterägeri (ZG). La mesure avait impliqué la perte d'une quarantaine d'emplois en Suisse centrale et le transfert de la capacité de production à Boudry.

En ce qui concerne la suite de l'exercice, le directeur général intérimaire, et chef des finances, Patric Schoch précise que le deuxième semestre a très bien démarré. Cicor, qui s'applique à améliorer sa marge opérationnelle, maintient du coup inchangées ses prévisions annuelles.

L'entreprise boudrysanne, qui possède un siège directionnel à Zurich, s'attend en effet à une confirmation de la croissance pour l'ensemble de 2013, avec une rentabilité au niveau de 2012. Elle est par ailleurs toujours en quête d'un nouveau directeur général, après le départ en décembre dernier de Roland Küpfer.