Réservé aux abonnés

Cristina Kirchner brandit la souveraineté nationale

Après la nationalisation de la firme pétrolière espagnole YPF, le groupe minier zougois Xstrata, implanté dans le pays, reste sur ses gardes.
05 août 2015, 16:44
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_5986227

La nationalisation d'YPF, la filiale argentine de l'entreprise pétrolière espagnole Repsol, inquiète les entreprises internationales qui opèrent en Argentine. Le géant minier zougois Xstrata fait partie de ces firmes qui pourraient entrer dans le collimateur de la présidente Cristina Kirchner.

Après la française Suez en 2006, l'espagnole Aerolineas Argentinas en 2008, les fonds de pension en 2010 et YPF-Repsol la semaine passée, les entreprises étrangères opérant en Argentine se demandent quelle sera la prochaine sur la liste des nationalisations de la présidente Cristina Kirchner.

Charlie S...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois