Réservé aux abonnés

En Ombrie, l’agriculture locale est menacée de mort

Un mois après le dernier tremblement de terre, l’économie régionale broie du noir dans le centre du pays. Des centaines d’usines menacées.
30 nov. 2016, 23:03
/ Màj. le 01 déc. 2016 à 00:01
DATA_ART_10729428

Dans la vie des gens de Norcia, en Ombrie, il y a un avant et un après-30 octobre. Ce jour-là, une secousse de magnitude 6,1 sur l’échelle de Richter a dévasté la cité et plusieurs villages environnants à 7h40 du matin. Depuis lors, la vie a basculé, tous les repères ont disparu. Une partie de la population a été déplacée par les autorités dans des structures hôtelières, tandis que le silence enrobe désormais les habitations détruites. La peur tenaille ceux qui sont restés, car la terre semble ne pas vouloir cesser de trembler.

A tout cela s’ajoute l’incertitude du lendemain. L’avenir...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois