Des milliers de photos Snapchat hackées et diffusées

Jeudi dernier, des centaines de milliers de photos Snapshat, l'application de photos éphémères, ont été piratées et diffusées sur le net, parmi lesquelles des clichés de nu. Problème, plus de la moitié des utilisateurs de l'app sont mineurs.
07 août 2015, 14:19
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Près de 100'000 photos ont été piratées, parmi lesquelles de nombreux clichés d'utilisateurs mineurs.

Après Jennifer Lawrence, Cara Delevingne ou Rihanna, c'est au tour des utilisateurs lambda de Snapchat - le service de messagerie photo qui permet à l'utilisateur d'envoyer des images et des vidéos qui disparaissent ensuite directement, de s'être fait piratés leurs photos. Ce sont ainsi plus de 90'000 photos et 9'000 vidéos qui se sont retrouvées en ligne, jeudi soir alors que leurs émetteurs les croyaient disparues à jamais. L'événement porte déjà un nom, le Snappening, rapporte le Business Insider.

Les hackers auraient débuté leur récolte il y a déjà plusieurs années, avant de grouper tous ces clichés dans une immense base de données accessible à n'importe quel internaute. Il suffirait ainsi de taper le nom d'un snapchatteur pour accéder à tous ses clichés. Le tout représente plus de 13 gigabytes de données.

Snapchat: "Ce n'est pas notre faute"

C'est serait en hackant l'application Snapsave, qui permet comme son nom l'indique de sauvegarder les images reçues par Snapshat, que les hackers auraient procédé. Une faille dans l'application Snapchat ne serait donc pas directement en cause.

Une théorie que le responsable de Snapsave dément. "Notre application n'a rien à voir avec tout ça." Selon lui, Snapsave ne permet pas de stocker des photos en ligne. Les hackers seraient donc passé par un autre site internet. Selon une source du Business Insider, il pourrait s'agir de snapsaved.com, un site qui stockait littéralement toutes les données qui passaient par lui.

Mineurs et pornographie

Au-delà des considérations techniques, cette faille dans l'application Snapchat pose un autre problème de taille. Une large majorité des utilisateurs de l'application sont âgés de 13 à 17 ans, soit mineurs. Une partie des vidéos et des photos hackées serait de nature pornographique.

Ce n'est pas la première fois que Snapchat rencontre des problèmes de sécurité. En 2013, des chercheurs avaient découvert que l'on pouvait avoir accès au numéro de téléphone de n'importe quel snapchatteur en étant connecté à lui sur le réseau. L'entreprise avait alors été obligée de présenter ses excuses suite à la mise en ligne de plus de 4,6 millions de numéros de portables le jour de Nouvel An.

En février 2014, des hackers s'étaient amusés à envoyer des images de smoothies aux fruits à des centaines de personnes.