Les Suisses, champions de l'internet mobile, selon une étude

Les Suisses figurent parmi les champions de l'internet mobile, selon une étude du cabinet de conseils Accenture.
06 août 2015, 14:52
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Les Helvètes ont autant recours à l'internet mobile que les Espagnols (76%), devant les Italiens avec une part de 74% d'utilisateurs surfant avec un smartphone ou une tablette.

Die Facebook App auf dem iPhone, aufgenommen am 14. Mai 2012 in Zuerich. (KEYSTONE/Gaetan Bally)

Malgré un manque de confiance dans la sécurité, plus de trois Helvètes sur quatre utilisent un appareil mobile pour accéder au web. Cette proportion n'atteignait que 44% l'an passé.

Dans son étude "Mobile Web Watch 2012" publiée jeudi et menée dans douze autres pays dont l'Allemagne, la Finlande, la France, la Grande-Bretagne, la Russie, le Brésil et l'Afrique du Sud, notamment, Accenture observe que 67% des utilisateurs en Suisse naviguent sur internet avec un smartphone. Ils sont 26% à le faire avec une tablette.

En comparaison internationale, la Suisse, avec ses 76%, occupe la tête du classement des pays industrialisés derrière l'Irlande (77%). Les Helvètes ont autant recours à l'internet mobile que les Espagnols (76%), devant les Italiens avec une part de 74% d'utilisateurs surfant avec un smartphone ou une tablette.

En tenant compte des 13 pays dans lesquels l'étude à été menée, l'Afrique du Sud et le Brésil se classent en tête. La France, l'Allemagne et la Finlande présentent en revanche les taux d'utilisation les plus faibles. Des différences qui s'expliquent notamment par l'importance des réseaux fixes dans ces derniers Etats.

IPhone plébiscité en Suisse

La moyenne des 17'225 personnes interrogées dans le cadre de l'étude, dont 560 en Suisse, se chiffre elle à 69%. La proportion des utilisateurs surfant avec un smartphone atteint 61%, celles des tablettes s'établissant à 22%.

Catalyseur de l'envol du marché des téléphones mobiles multitâches, l'iPhone d'Apple est plébiscité par les Suisses. Selon Accenture, pas loin de la moitié (47%) des internautes mobiles utilisent un smartphone arborant une pomme croquée.

Le numéro un mondial du marché, le sud-coréen Samsung, occupe pour sa part le deuxième rang avec seulement 20%, devant Nokia (14%). Egalement pionnier du smartphone, le canadien Research in Motion (RIM) et ses appareils Blackberry est pour l'heure largué avec 5%.

La préférence des Suisses pour l'iPhone laisse également ressortir l'attrait du système d'exploitation iOs développé par Apple, 44% des personnes sondées le préférant, devant Android de Google (34%) et RIM (16%). Accenture explique l'attrait des produits d'Apple auprès des consommateurs helvétiques par leurs revenus élevés.

Besoin d'informations

Sur l'ensemble des 13 pays concernés par l'étude, Android recueille les faveurs des utilisateurs, 41% de ces dernier préférant le système du géant californien. IOs pointe pour sa part en 2e position (22%), devant les systèmes mobiles Windows (18%), puis Symbian (Nokia/9%), RIM (8%) et Bada (Samsung/2%).

En matière d'utilisation de leur smartphone ou tablette, 90% des utilisateurs suisses ont indiqué télécharger des applications, tout particulièrement celles fournissant des informations. En revanche, seuls 10% des sondés ont recours aux solutions de paiement mobile, alors que 85% d'entre eux les connaissent.

L'adoption de l'internet mobile demeure massive, quand bien même 68% des utilisateurs font part de leurs doutes quant à la sécurité du surf en tout lieu et tout temps. La moyenne internationale de l'étude atteint elle 70%. Accenture prévoit un gros potentiel de croissance pour ce domaine ainsi que pour ceux du paiement mobile, des services de sauvegardes dits dans le nuage, ainsi que la réalité augmentée.

La qualité du réseau mobile, la couverture géographique et les débits représentent les critères principaux des utilisateurs dans le choix d'un opérateur, devant le prix. Dans ce contexte, Accenture juge primordiaux les investissements dans les infrastructures informatiques et de télécommunications.