Import-Export: excédent commercial suisse record de 24,4 milliards

La Suisse a réalisé un excédent record de 24,4 milliards de francs en 2012 en matière d'importations et d'exportations. Les exportations ont été tirées par l'horlogerie, la chimie-pharmacie et la branche alimentaire.
07 août 2015, 10:57
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Les exportations ont atteint de nouveaux records.

Malgré un environnement économique mondial difficile, la balance commerciale suisse a bouclé 2012 sur un excédent record de 24,4 milliards de francs. Les exportations ont été tirées par l'horlogerie, la chimie-pharmacie et la branche alimentaire.

L'excédent de la balance commerciale de l'an dernier est supérieur de quelque 860 millions à celui de 2011, a indiqué mardi l'Administration fédérale des douanes (AFD). Les exportations ont totalisé 200,9 milliards de francs, en hausse nominale de 1,5% par rapport à 2011 (mais -0,2% réel), et les importations 176,5 milliards, soit 1,2% de plus que l'année précédente (+0,6% réel).

L'industrie chimique et pharmaceutique reste de loin le principal secteur exportateur helvétique, avec des exportations en hausse de 5,8% à 79 milliards de francs. Les ventes extérieures de produits pharma à elles seules, soutenues par la demande en Amérique et en Asie, ont augmenté de 6,7% à 64,3 milliards

L'horlogerie, au troisième rang et malgré un ralentissement par rapport à 2011 où ses ventes à l'étranger avaient bondi de 19%, continue à montrer un dynamisme hors pair avec des exportations qui ont crû l'an dernier de 10,9% à 21,4 milliards, des chiffres corroborés par la Fédération horlogère.

Machines malmenées

L'industrie des machines et de l'électronique, deuxième secteur exportateur derrière la chimie-pharmacie, a par contre senti le vent du boulet. Ses exportations ont chuté de 9,6%, à 33,4 milliards de francs, retombant à leur niveau de 2004. L'industrie métallurgique ne fait guère mieux, avec une baisse de 7,8% à 12 milliards.

Les instruments de précision, médicaux et autres, ont pour leur part maintenu leur volume d'exportation, à 14,1 milliard (+0,4%). Quant aux ventes à l'exportation des denrées alimentaires, boissons et tabac, elles ont progressé de 3,4% à 7,7 milliards de francs. Sur ce total, le café représente 1,9 milliard, le chocolat 715 millions, et le fromage 545 millions.

Par régions géographiques, alors que les exportations totales vers l'Union européenne (UE) ont fléchi de 1,1% à 118,6 milliards de francs, elles ont fortement augmenté vers l'Amérique du Nord, de 11,2% à 25,3 milliards. Vers l'Asie/Moyen-Orient, la progression a été plus timide, de 2,4% à 44,4 milliards.

Solde négatif avec l'UE

Les importations depuis l'UE ont pour leur part atteint 136,6 milliards de francs (-3,3%), ce qui en fait la seule région avec laquelle la Suisse présente un solde de balance commerciale négatif, de quelque -18 milliards de francs.

Par groupe de produits importés, les biens de consommation - y compris les automobiles - ont totalisé 77,9 milliards de francs (+3,1%). La plus forte augmentation concerne les produits énergétiques, dont les importations ont bondi de 13,1% à 17,5 milliards de francs, avec une hausse de 30,8% à 6,8 milliards pour les seuls carburants.

Les matières premières et demi-produits ont affiché un fléchissement des importations de 3,8% à 40,9 milliards de francs, et les biens d'équipement de 1,5% à 40,2 milliards.

Décembre maussade

Au seul mois de décembre, le commerce extérieur global a nettement viré au rouge, mais il s'agit en partie d'un effet dû à deux jours ouvrés de moins qu'au même mois de 2011. Les exportations ont ainsi chuté de 10,2% à 14 milliards de francs, pour des importations en repli de 4,6% à 13 milliards, ce qui laisse quand même un excédent positif de 1 milliard.