Internet reste un secteur en croissance malgré la crise

Le secteur de l'Internet résiste à la crise en étant l'un des seuls secteurs de croissance
06 août 2015, 14:45
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
ARCHIV: Die Website des Internet-Kaufhauses Amazon, aufgenommen in Berlin (Foto vom 26.12.06). Der juengste Ausfall von Amazon-Websites in grossen Teilen Europas ist nach Angaben des Online-Handelshauses nicht auf mit der Enthuellungsplattform Wikileaks sympathisierenden Hackern zurueckzufuehren. Ursache des Problems sei ein Hardware-Fehler im europaeischen Amazon-Rechenzentrum und nicht etwa eine Cyber-Attacke gewesen, teilte Amazon am Montag (13.12.10) mit. (zu dapd-Text) Foto: Axel Schmidt/ddp/dapd

Les connexions sans fil sont l'élément clef de l'expansion du secteur de l'Internet et cela malgré la crise.

Les analystes de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) se sont penchés sur les 250 premières entreprises du secteur des technologies de l'information et de la communication (TIC). Les pays membres comptaient fin décembre 2011 667 millions de connexions sans fil, soit plus du double des connexions fixes (315 millions).

Alors qu'environ 70% des foyers de l'OCDE ont un accès de plus en plus rapide et de moins en mois cher à Internet, 50 milliards de supports mobiles (tablettes, ou smartphones) y seront commercialisés d'ici à 2020. A terme, dix fois plus seront en circulation.

Internet mobile

Le développement de l'Internet mobile a pris une part non négligeable dans cet essor. Ses revenus ont augmenté en moyenne de 6% par an entre 2000 et 2011 pour les 250 entreprises scrutées par les analystes de l'OCDE.

Ces sociétés ont aussi employé plus de 14 millions de personnes en 2011, soit un bond de 6% par rapport à l'année précédente. Entre 2000 et 2011, la progression a été de 2% par en.

Croissance et innovation

Dans le sillage de la crise en 2008, le chiffre d'affaires global des 250 sociétés a reflué de plus de 3% sur un an à quelque 4000 milliards de dollars. Mais en 2011, les revenus ont progressé de 5% sur un an, à plus de 4600 milliards de dollars.

Outre un gros gisement d'emplois et de revenus, l'Internet reste aussi malgré la crise l'un des secteurs les plus innovants. Les 250 sociétés ont investi en moyenne plus de 1,2 milliard de dollars en 2011 dans la recherche et développement. Sur la période 2000-2011, la progression moyenne annuelle des investissements dans l'innovation s'établit à environ 3%.

Locomotive pour l'économie mondiale

Le développement de l'Internet mobile a bel et bien dopé le secteur des high-tech, et à bien des égards l'économie mondiale dans son ensemble, dans une période d'instabilité économique et financière persistante, concluent les analystes de l'OCDE.

Et les investisseurs semblent partager ce constat. Ils ont d'ailleurs fait des TIC une de leurs cibles privilégiées: ce secteur a attiré l'an dernier plus de 50% de la totalité du capital d'investissement disponible aux Etats-Unis, qui reste "le premier marché mondial".