Réservé aux abonnés

L’Europe soupçonne Google d’abus de position dominante

Troisième enquête de la Commission européenne sur les pratiques supposées anticoncurrentielles du géant américain.
15 juil. 2016, 01:25
/ Màj. le 15 juil. 2016 à 00:01
epa03523496 A Google logo at their New York Offices, New York, New York, USA, 03 January 2013. The Federal Trade Commission closed a nearly 2 year long  investigation against Google for antitrust violations, finding that Google does not unfairly favor its own services.  EPA/ANDREW GOMBERT USA GOOGLE FTC

Lucie Ronfaut

Jamais deux sans trois? La Commission européenne a officialisé, hier, le lancement d’une nouvelle enquête sur les pratiques supposées anticoncurrentielles de Google. Elle porte sur le secteur de la publicité en ligne, une activité cruciale pour le géant du Web.

La commission «a informé Google, dans une communication des griefs, de son avis préliminaire selon lequel l’entreprise a abusé de sa position dominante en limitant artificiellement la possibilité, pour les sites web tiers, d’afficher les publicités contextuelles émanant de concurrents de Google», peut-on lire dans un communi...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois