Réservé aux abonnés

L’Iran, dernière terre de conquête numérique

Protégé de la concurrence étrangère du fait des sanctions occidentales, l’écosystème iranien des start-up s’est développé rapidement.
04 nov. 2016, 00:10
/ Màj. le 04 nov. 2016 à 00:01
Robot and human hands almost touching - 3D render. A modern take on the famous Michelangelo painting in the Sistine Chapel; titled, "The Creation of Adam". The Birth of Artificial Intelligence

Ils ont des jeans slim, des barbes et des chemises à carreaux. Pour un peu, on se croirait dans un incubateur de la Silicon Valley si la tentaculaire Téhéran ne s’étendait pas derrière les fenêtres de Techrasa. Cette société est le premier média en ligne iranien spécialement consacré à l’actualité du numérique. Contrairement aux idées reçues, les sanctions internationales appliquées à l’Iran depuis 2006 sont loin d’avoir entièrement coupé le pays du reste du monde.

Depuis ses locaux design installés sur les hauteurs de Téhéran, la petite rédaction de Techrasa ne cesse d’écrire sur le potentiel ...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois