Réservé aux abonnés

La BNS maintient son nouveau cap mais corrige ses prévisions

La Banque nationale suisse n'en démord pas, il fallait mettre fin au taux plancher, d'autant qu'elle considère que l'économie peut rebondir.
07 août 2015, 15:13
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_8952941.jpg

La Banque nationale suisse (BNS) maintient le nouveau cap de sa politique monétaire, mais corrige fortement à la baisse ses prévisions de croissance. Vu l'appréciation du franc depuis l'abandon du taux plancher, l'institut table sur une croissance du produit intérieur brut (PIB) de la Suisse de 1% pour 2015, contre 2% auparavant.

" Il n'existait pas de meilleure solution que la suppression du cours plancher et le nouvel abaissement du taux d'intérêt ", a réitéré hier le président du directoire de la BNS, Thomas Jordan.

Pour l'heure, il s'agit d'observer l'évolution des marchés monétaires. La B...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois