La croissance asiatique freinée à 6,3% par la Chine

L'économie asiatique souffre du ralentissement chinois. Les prévisions de croissance pour l'Asie ont été revues à la basse en 2013 et 2014 à 6,3%.
07 août 2015, 11:34
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
La croissance chinoise est revue à la baisse.

La Banque asiatique de développement (BAD) a abaissé mardi sa prévision de croissance pour l'Asie émergente en 2013 et 2014 sous l'effet du ralentissement chinois. Celui-ci pèse sur les échanges et l'investissement dans une région restant toutefois la plus dynamique au monde.

Au lendemain de la publication des dernières statistiques sur le Produit intérieur brut (PIB) chinois, en progression de 7,5% au deuxième trimestre, un repli de 0,2 point par rapport au trimestre précédent, la BAD a annoncé qu'elle escomptait désormais un taux de croissance de 6,3% cette année pour l'Asie en développement, contre 6,6% anticipé jusqu'ici.

La banque table par ailleurs sur 6,4% en 2014 et non plus 6,7% comme elle l'espérait il y a encore quelques mois. Ces prévisions sont néanmoins plus optimistes que la croissance de 6,1% enregistrée par la région en 2012.

"La baisse du commerce et des investissements procèdent du rythme de croissance plus équilibré (de la Chine) et l'effet domino de ce ralentissement est clairement un motif d'inquiétude pour la région", a commenté l'économiste en chef de la BAD, Changyong Rhee.

Il a fait état d'une "activité plus modérée dans la majeure partie de l'Asie en développement" qui regroupe 45 pays d'Asie-Pacifique à l'exclusion du Japon. Les performances économiques ont même été "moyennes de façon inattendue" sur les six premiers mois de l'année alors que la tenue plus ferme de l'économie japonaise n'a pas eu d'effet vertueux significatif.

La BAD prévoit une croissance de 7,7% cette année pour la Chine et de 7,5% en 2014.