La Fnac propose près d'un milliard d'euros en cash pour racheter Darty

Guerre de surenchères jeudi entre la Fnac et Conforama pour racheter Darty. Le distributeur de produits culturels et électroniques propose désormais 145 pence par action de Darty, valorisant ainsi l'enseigne à environ 987 millions d'euros. Conforama a annoncé mercredi soir le relèvement de 10% de sa propre OPA sur Darty, à 138 pence par action, soit 742 millions de livres ou 943 millions d'euros.
21 avr. 2016, 10:32
/ Màj. le 21 avr. 2016 à 10:33
La Fnac, qui emploie 14'500 collaborateurs, a dégagé en 2015 un bénéfice net de 48 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 3,87 milliards.

La bataille boursière autour de Darty s'est transformée jeudi en une guerre de surenchères. La Fnac a annoncé à son tour avoir relevé son offre sur l'enseigne d'électroménager à près d'un milliard d'euros, dans l'espoir de contrer l'OPA rivale de Conforama.

Le distributeur de produits culturels et électroniques propose désormais 145 pence par action de Darty, valorisant ainsi l'enseigne à 779 millions de livres, soit environ 987 millions d'euros, précise-t-il dans un communiqué. Conforama a annoncé mercredi soir le relèvement de 10% de sa propre OPA sur Darty, à 138 pence par action, soit 742 millions de livres ou 943 millions d'euros.

Non seulement la Fnac a relevé le montant de son offre (alors qu'elle valorisait initialement Darty autour de 558 millions de livres), mais elle propose désormais de régler les actionnaires du groupe coté à Londres en cash, plutôt qu'en actions, un mode de paiement généralement préféré par les investisseurs.

Fnac ajoute que deux fonds d'investissements (Knight Vinke et DNCA Finance) se sont engagés irrévocablement à lui apporter 22% du capital de Darty. "L'agitateur culturel" prend ainsi une légère avance sur Conforama, dont la maison-mère sud-africaine Steinhoff avait annoncé mercredi avoir acquis un bloc de 19,5% du capital de Darty auprès d'un groupe d'investisseurs.

Le propriétaire de Conforama (qui n'avait jusqu'ici récolté que 0,2% du capital de Darty) avait payé ces actions au prix unitaire de 138 pence, ce qui l'a obligé à relever à ce niveau le prix de son OPA, initialement fixé à 125 pence. C'est donc un nouveau rebondissement dans la bataille que se livrent depuis des mois Fnac et Conforama pour acquérir Darty.

En se mariant à la Fnac, Darty renforcerait son développement dans les produits techniques - qui représente déjà 55% des ventes de la Fnac - tandis que celui avec Conforama l'ancrerait sur l'univers de la maison - 60 à 65% de l'activité de Conforama.

Les trois groupes sont de taille comparable. La Fnac, qui emploie 14'500 collaborateurs (dont 61% en France), a dégagé en 2015 un bénéfice net de 48 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 3,87 milliards. Darty (12'600 salariés) a renoué avec les bénéfices l'an dernier (13,8 millions d'euros pour des ventes de 3,51 milliards). Enfin, Conforama (13'400 salariés en Europe) a réalisé sur son dernier exercice un chiffre d'affaires de 3,22 milliards.