La France arrivera à 3% de déficit en 2013 "sans mesure d'austérité"

La France parviendra à ramener son déficit public à 3% du PIB en 2013 "sans mesure d'austérité", a assuré lundi à Bruxelles le ministre français des Finances, Pierre Moscovici.
06 août 2015, 09:55
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Pierre Moscivici (à gauche) s'est exprimé lors d'un point de presse avec le commissaire européen aux Affaires économiques, Olli Rehn (à droite).

La France parviendra à ramener son déficit public à 3% du PIB en 2013 "sans mesure d'austérité", a assuré lundi à Bruxelles le ministre français des Finances, Pierre Moscovici, lors d'un point de presse avec le commissaire européen aux Affaires économiques, Olli Rehn.

M. Moscovici a expliqué être venu assurer à M. Rehn que la France réaliserait son engagement vis-à-vis de la Commission, à savoir un déficit de 3% l'an prochain et l'équilibre budgétaire en 2017. "Nous sommes prêts à être jugés sur nos résultats, mais nous avons nos propres voies et moyens", a-t-il souligné.

M. Rehn a réaffirmé qu'il était "réalisable" que la France parvienne à cet objectif, à l'issue d'un entretien des deux hommes. "Je lui ai redit que non seulement c'était réalisable, mais que ce serait réalisé", a répondu M. Moscovici.

Le ministre a jugé que le diagnostic de la Commission européenne sur les problèmes de compétitivité de la France était "correct". "Notre compétitivité s'est dégradée", a-t-il reconnu, disant que le gouvernement entendait travailler au "renforcement de la compétitivité, au redressement du pays, mais aussi à la justice fiscale et dans la politique des revenus".

Interrogé pour savoir si la réduction du déficit public serait réalisée sans mesure d'austérité, M. Moscovici a répondu : "sans mesure d'austérité, oui, nous le ferons".