Le prix des autos neuves pourrait bondir après celui des occasions

La pénurie de composants électroniques et à la hausse du coût des matières premières pourraient bien provoquer un ajustement du prix des voitures.
25 oct. 2021, 10:47
/ Màj. le 25 oct. 2021 à 10:47
Par rapport à 2020, le marché automobile affiche un rebond de près de 12% en comparaison annuelle sur les neuf premiers mois de l'année, selon l'OFS (illustration).

Le prix des voitures neuves pourrait prendre l’ascenseur ces prochains mois, après celui des véhicules d’occasions, alors que la pénurie des semi-conducteurs continuera d’affecter le marché l’année prochaine. Souci supplémentaire, l’annulation de l’édition 2022 du Salon de l’auto à Genève ne servira pas à soutenir les ventes.

Mais la pénurie de composants électroniques n’est pas la principale responsable du renchérissement, estime Karin Kirchner, à la tête de la communication chez Renault Suisse. Les cours des matières premières en général ont explosé ces derniers mois. Si cette tendance persiste, un ajustement du prix des automobiles neuves pourrait se concrétiser.

Les effets d’une pénurie sont bien plus graves aujourd’hui qu’ils ne l’auraient été il y a quelques années.
Tobias Fässler chez AutoScout24

Un renchérissement qui s’explique aussi par le fait que «les voitures modernes, avec tous leurs systèmes d’assistance et leurs commandes de moteur, nécessitent beaucoup plus de microprocesseurs que par le passé. Cela signifie que les effets d’une pénurie sont bien plus graves aujourd’hui qu’ils ne l’auraient été il y a quelques années», constate Tobias Fässler chez AutoScout24, interrogé par AWP.

La puce de silicium, de la taille d’un grain de sable et qui fonctionne comme le cerveau électronique d’une voiture, est de plus en plus recherchée. Suite aux confinements liés à la pandémie de coronavirus, les usines qui fabriquent ces semi-conducteurs ont vu leur carnet de commandes exploser.

En temps normal, une commande prend environ deux à trois mois avant la livraison d’une voiture neuve. Mais avec les difficultés d’approvisionnement, des retards de plusieurs mois sont enregistrés.