Les exportations horlogères suisses ont baissé en septembre

Les exportations horlogère suisse ont reculé de 2,7% par rapport au même mois de l'an passé, a annoncé jeudi la Fédération de l'industrie horlogère suisse (FH).
06 août 2015, 14:52
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
Un horloger de Vacheron-Constantin travaille sur untourbillon en or jaune, dans les ateliers du nouveau siege Vacheron-Constantin de Plan-Les-Ouates GE, photographie le 18 aout 2004.  Vacheron Constantin a investi quelque 35 millions de francs a Plan-les-Ouates (GE) dans une manufacture voulue "lumineuse et transparente" par son patron Claude-Daniel Proellochs. Inauguree mardi, 7 septembre 2004, elle abrite en ses murs de verre et de beton 170 collaborateurs. C'est l'architecte franco-suisse Bernard Tschumi, qui a construit la nouvelle unite de production de Vacheron Constantin, egalement siege international de la marque. Il aura fallu deux ans de programmation et dix-huit mois de travaux seulement pour eriger un batiment de 7000 m sur une parcelle de 30 000 m plantee d'arbres adultes.  (KEYSTONE/Sandro Campardo) === ELECTRONIC IMAGE ===

Après plus de trente mois de croissance soutenue, l'horlogerie suisse a marqué le pas en septembre. La branche a enregistré en septembre un recul de ses ventes à l'étranger, après plus de trente mois de hausse soutenue.

Ses exportations ont diminué de 2,7% par rapport au même mois de l'an passé, à 1,73 milliard de francs. Il s'agit d'une "accalmie", certes "soudaine", mais qui n'est pas inquiétante, a jugé jeudi la Fédération de l'industrie horlogère suisse (FH).
 
La performance annuelle restera nettement supérieure à celle de 2011. Sur neuf mois, les exportations ont bondi de 13,6%.
 
En septembre, les marchés asiatiques ont connu les chutes les plus marquées. Les livraisons vers les Etats-Unis ont aussi baissé, mais beaucoup moins fortement. Le marché européen a en revanche poursuivi son rebond.