Réservé aux abonnés

Les Ports francs de Genève dans le viseur de la France

Le ministre français des Finances a tiré à boulets rouges sur la Suisse.
12 oct. 2016, 23:05
/ Màj. le 13 oct. 2016 à 00:01
***Photo pour texte/interview ATS*** Vue general des batiments du Ports Francs et entrepots de Geneve situe dans le quartier de la praille, ce jeudi 4 septembre 2014 a Geneve. Avec leurs 125 ans au compteur et un taux d'occupation de 99,6, les Ports Francs de Geneve affichent une sante de fer. Les collectionneurs d'art et les amateurs de grands crus se bousculent pour y entreposer leurs tresors. Plongee dans un milieu ou confidentialite et securite sont les maitres-mots. (KEYSTONE/Martial Trezzini) SCHWEIZ ZOLLFREILAGER GENF

Après le secret bancaire, la France vise désormais les Ports francs de Genève. Le ministre français de l’Economie Michel Sapin les a pointés du doigt au sein du G20. Son argument: leur opacité pourrait servir au financement du terrorisme.

«Ces ports francs sont présents dans certains pays. Je pense en particulier à la Suisse, mais pas seulement», a expliqué Michel Sapin à Washington le week-end dernier à l’occasion d’une réunion du G20 finances. Michel Sapin a pourtant attiré l’attention de ses collègues directement sur le «très grand port franc de Genève». Le ministre français a d’ailleurs aff...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonnés

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de 300 CHF par an