Réservé aux abonnés

Moritz Suter est-il maudit?

Hello, la compagnie de l'homme d'affaires bâlois, a déposé son bilan. Les raisons avancées pour expliquer la débâcle ne convainquent pas totalement.
06 août 2015, 14:55
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_6494989.jpg

En Suisse, le mot "grounding" évoque immédiatement celui de Swissair, le 2 octobre 2001, avec ses images de dizaines de milliers de personnes et de centaines d'avions cloués au sol partout dans le monde. Celui annoncé hier par Hello - quatre avions immobilisés et près de 3000 passagers concernés - ne devrait donc, logiquement, pas susciter le même émoi national et le nom de la compagnie bâloise risque de disparaître dans la même ignorance qui l'a accompagné de "son vivant".

En revanche, son fondateur est une figure nationale: Moritz Suter, 69 ans, avait lancé Crossair, tenu les rênes de Swiss...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois