Philips avec un bénéfice net en hausse au troisième trimestre

Le groupe néerlandais affiche un bénéfice net en hausse de 18% à 383 millions pour le 3e trimestre 2016.
24 oct. 2016, 09:06
/ Màj. le 24 oct. 2016 à 09:09
Le chiffre d'affaires de Philips est en progression de 1%, à 5,90 milliards d'euros.

Le géant de l'électronique Philips, en pleine mutation pour devenir un spécialiste de la santé et du bien-être, a publié lundi un bénéfice net en hausse de 18%. Le groupe néerlandais a maintenu ses objectifs pour l'ensemble de l'année malgré des "inquiétudes" sur la volatilité des marchés.

Le bénéfice net s'est établi à 383 millions d'euros sur un chiffre d'affaires en progression de 1%, à 5,90 milliards d'euros, a indiqué Philips dans un communiqué.

Malgré une légère baisse dans sa branche éclairage, ces chiffres s'expliquent par une hausse de 5% des ventes de la branche santé, qui représente environ 40% du chiffre d'affaires, a souligné Philips, alors que les commandes au sein de cette activité montrent une croissance de 8% à taux de change constants.

Celles-ci ont affiché une augmentation à deux chiffres dans la division "Soins de santé connectés et Informatique de la Santé" et à un chiffre au sein de "Diagnostics et traitements".

Fondé en 1891, Philips a longtemps été spécialisé dans la production de téléviseurs, de petit électroménager et d'ampoules.

Mais au tournant du millénaire, le groupe a développé la production de matériel médical pour ensuite abandonner la production de téléviseurs face à la concurrence asiatique.

Philips a finalement annoncé fin 2014 vouloir vendre ses activités d'éclairage afin de se consacrer entièrement au matériel médical et au bien-être, activités à hautes marges moins exposées à la concurrence des pays émergents.

Fin mai, le groupe avait introduit à la Bourse d'Amsterdam une première tranche de son emblématique branche Philips Lighting, levant ainsi 750 millions d'euros.

"Nos objectifs pour l'année 2016 restent inchangés alors que nous nous attendons à une amélioration de nos revenus au quatrième trimestre", a indiqué le directeur exécutif du groupe, Frans van Houten, cité dans le communiqué.

"Nous restons inquiets sur les risques liés à la volatilité des marchés au sein desquels nous sommes actifs", a-t-il ajouté.