Smood: pétition de plus de 12’000 signatures remise au patron

En grève dans onze villes de Suisse romande, les livreurs de Smood ont récolté plus de 12’000 paraphes. La pétition a été remise ce mardi à leur directeur général.
23 nov. 2021, 16:52
/ Màj. le 23 nov. 2021 à 16:52
En grève dans onze villes de Suisse romande, les livreurs exigent "des conditions de travail correctes et la fin de l'exploitation".

Une délégation des coursiers en grève de Smood a remis une pétition signée par plus de 12’000 personnes au CEO de l’entreprise de livraison de repas à domicile, a indiqué mardi le syndicat Unia. En grève dans onze villes de Suisse romande, les livreurs exigent «des conditions de travail correctes et la fin de l’exploitation».

Le texte, intitulé «Smood, écoute tes livreurs», a été signé en à peine trois semaines par 12’247 personnes de toute la Suisse, précise Unia dans un communiqué. Elles soutiennent que les livreurs ont «le droit d’être payés et traités correctement». La délégation de coursiers issus de toute la Suisse romande a remis la pétition, destinée au CEO Marc Aeschlimann, au siège de Smood à Plan-les-Ouates (GE).

Salaires corrects exigés

La pétition exige notamment de Smood une planification du travail prenant en compte les besoins des livreurs, que ceux-ci reçoivent des salaires corrects et soient payés pour chaque heure de travail effectuée, qu’ils soient correctement indemnisés pour l’utilisation de leurs véhicules privés et que Smood s’assoie à la table des négociations avec une représentation élue des livreuses et des syndicats qu’ils ont mandatés (Unia et Syndicom).

Les grévistes se sont également rendus au siège de Migros Genève à Carouge et ont attiré l’attention sur leur «situation intenable». Migros détient une participation de 35% dans la société Smood et est représentée au conseil d’administration de Smood par deux cadres supérieurs de Migros Genève.