Suisse: les délocalisations se poursuivront en 2016 à cause du franc fort

Selon economiesuisse, les délocalisations devraient coûter des milliers d'emplois en Suisse durant l'année 2016. Effrayées par le franc fort, les entreprises vont continuer à transférer des emplois à l'étranger.
03 janv. 2016, 12:53
/ Màj. le 03 janv. 2016 à 12:53

Les délocalisations ne font que commencer, selon economiesuisse. Des milliers d'emplois supplémentaires devraient quitter la Suisse en 2016 en raison du franc fort.

Outre les PME, des grandes entreprises transfèrent également des emplois à l'étranger, notamment en Europe de l'Est, en Grande-Bretagne et en Inde, relève le président d'economiesuisse Heinz Karrer dans un entretien paru dans la SonntagsZeitung. Les secteurs de la comptabilité et de l'informatique sont les principaux touchés.

Le phénomène devrait également se poursuivre cette année, car aucune reprise économique d'ampleur n'est attendue. L'industrie d'exportation et le tourisme continuent à particulièrement souffrir de la force du franc, constate le président de l'organisation faîtière des entreprises suisses.

La Suisse est en outre fortement dépendante de l'économie mondiale et actuellement seuls les Etats-Unis connaissent une évolution favorable. Toutes les autres régions, notamment l'Union européenne, le principal partenaire économique de la Suisse, sont à la peine, ajoute Heinz Karrer.

L'attractivité de la Suisse pour les travailleurs étrangers a diminué. La Suisse pourrait n'être qu'au début d'un processus d'ajustement, qui affecterait tous les secteurs, craint Heinz Karrer. L'incertitude politique entourant la mise en oeuvre de l'initiative contre l'immigration de masse ou la numérisation de l'économie représentent également des défis, estime-t-il.