Réservé aux abonnés

Tir groupé des employés bancaires

Les noms de dix mille collaborateurs de banques suisses ont été livrés à Washington. Leurs défenseurs attaquent en justice.
06 août 2015, 10:44
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_6271756.jpg

Ce n'est pas parce que le droit suisse exclut les "class actions" (recours collectifs) qu'un groupe de personnes touchées par une injustice commune doit renoncer à unir ses forces. Armée de cette conviction, l'association Swissrespect lance un appel à la mobilisation auprès des collaborateurs de banques dont les noms ont été transmis aux Etats-Unis, afin de mener une action en constatation de l'illicéité.

Prévue pour fin août tant à Genève qu'à Zurich, l'opération sera menée en nom propre par l'association qui, comme le prévoit l'article 89 du code de procédure civile, est habilitée à défendr...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois