Réservé aux abonnés

Un franchissement de la frontière moins rentable

Le Conseil des Etats envisage une réduction de la franchise de TVA pour contrer le tourisme d’achat.
07 juin 2017, 00:40
/ Màj. le 07 juin 2017 à 01:37
Un garde-frontiere controle de la marchandise dans un coffre d'une voiture lors d'une demonstration de dedouanement ce lundi 30 juin 2014 a la douane de Bardonnex pres de Geneve. Des le 1er juillet entreront en vigueur les nouvelles dispositions douanieres du trafic touristique. Avec son tourisme d'achat, la region genevoise est particulierement concernee par ces changements. (KEYSTONE/Laurent Gillieron) SCHWEIZ ZOLL KONTROLLE BARDONNEX

Deux ans après la suppression du taux de change plancher entre le franc suisse et l’euro, le tourisme d’achat s’est stabilisé à un haut niveau. Selon une étude de Credit suisse, un franc sur dix a été dépensé à l’étranger dans le commerce de détail en 2016. Faute de convaincre les consommateurs de renoncer à ce comportement, la branche a décidé de s’attaquer aux conditions cadres. Elle réclame une réduction du montant de 300 francs par personne qui est aujourd’hui libre de TVA en cas d’emplettes à l’étranger.

Du coup, le franchissement de la frontière deviendrait moins rentable pour le consomma...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois