Réservé aux abonnés

Une start-up romande anticipe les krachs boursiers

La start-up romande Alquant anticipe les krachs boursiers avec un algorithme basé sur une méthode qui prédit les tremblements de terre.
10 juin 2021, 06:42 / Màj. le 10 juin 2021 à 06:42
Traders and clerks at the S and P 500 futures pit at the Chicago Mercantile Exchange signal trades near the close of the market Monday, July 15, 2002, in Chicago. Stocks skidded throughout the day, with the Dow Jones industrials falling as much as 439 points before bargain hunting lifted the blue chips to a moderate loss of 45. (KEYSTONE/AP Photo/Ted S. Warren)

Apremière vue, ils ne sont que sept jeunes gens bardés d’informatique installés dans un local de 45 mètres carrés d’un immeuble administratif anonyme de Bussigny, dans la banlieue de Lausanne. Et pourtant, ces sept cerveaux ont mis au point un algorithme qui permet d’anticiper les krachs boursiers, et qui en font déjà profiter leurs clients.

Leur société s’appelle Alquant. En trois ans d’existence, elle s’est hissée à une certaine notabilité dans le monde sauvage des start...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois