Présidentielle française: consensuel, Yannick Jadot représentera les écologistes

Le député européen écologiste Yannick Jadot représentera Europe Écologie-Les Verts lors de l'élection présidentielle française de 2017. Il a obtenu 54,25% des voix lors de la primaire de ce parti.
07 nov. 2016, 20:37
/ Màj. le 21 nov. 2016 à 11:05
Yannick Jadot a un important passé associatif, notamment dans l'humanitaire. Il est un personnage consensuel, adepte d'une écologie pragmatique.

Le député européen écologiste Yannick Jadot, 49 ans, a été désigné pour porter les couleurs d'Europe Écologie-Les Verts (EELV) à l'élection présidentielle française de 2017. Il a obtenu 54,25% des voix lors de la primaire de ce parti, selon les résultats officiels publiés lundi soir.

Député européen depuis 2009, M. Jadot affrontait l'eurodéputée Michèle Rivasi, 63 ans, au second tour de cette primaire. Tous deux ont des projets assez similaires.

Yannick Jadot a un important passé associatif, notamment dans l'humanitaire. Il est un personnage consensuel, adepte d'une écologie pragmatique.

Par souci de "crédibilité" pour son parti, M. Jadot a déjà annoncé qu'il ne se faisait pas d'illusion sur la présidentielle de 2017. Pour lui, il est en effet déjà acquis que la France n'enverra pas un écologiste à l'Élysée l'année prochaine. Mais cette candidature, estime-t-il, sera une première étape pour "construire les victoires" aux échéances suivantes, à commencer par les législatives de juin.

L'enjeu est crucial pour ce parti sorti exsangue, divisé et traumatisé par sa participation au gouvernement, au début du quinquennat du président socialiste François Hollande.

 

Besoin de 500 parrainages

Alors que tous les sondages annoncent un duel entre la droite et l'extrême droite au second tour, des responsables socialistes ont appelé les Verts au "rassemblement". Une hypothèse exclue à ce stade par Yannick Jadot.

Le plus dur restera dès mardi pour EELV de réunir avant la mi-mars les 500 parrainages nécessaires pour pouvoir déposer une candidature à la présidentielle. Le parti est crédité d'un score inférieur à 3% dans les sondages. En 2012, la candidate des écologistes à la présidentielle Eva Joly n'avait obtenu que 2,31% des voix au premier tour.

"Il y a actuellement 270 élus Europe Ecologie-Les Verts ou apparentés, ça fait donc un potentiel de 270 signatures", indiquait fin octobre le secrétaire national du parti, David Cormand.