Réservé aux abonnés

Le syndic rempile... pour deux semaines

Christian Pierrehumbert devait partir à fin février. Un report par souci d'économies et de démocratie.
07 août 2015, 15:07
/ Màj. le 20 oct. 2015 à 10:39
data_art_8872144.jpg

dsandoz@lacote.ch

Christian Pierrehumbert patientera. Pour le chef de l'exécutif de Chéserex, la quille, ce ne sera pas pour le week-end prochain. Il devra attendre le 15 mars pour être libéré de son engagement au sein du collège qui date de dix-sept ans déjà. Dans le communiqué de presse diffusé par le syndic et deux des élus municipaux démissionnaires le 11 février, il était pourtant clairement stipulé que Christian Pierrehumbert lâcherait sa fonction à la fin de ce mois, samedi qui vient.

Hésitation? Remords? Trop d'affaires courantes à régler ou de documents à classer? Quel est donc le mot...

Pour consulter le détail de cet article vous devez être abonné

Déjà abonné ? Se connecter
  • Accèdez à l’édition 100% digitale, aux suppléments, aux newsletters, aux enquêtes et dossiers de notre rédaction
  • Ne ratez plus rien ! Personnalisez votre Une, vos newsletters et vos alertes sur vos sujets d’intérêts
  • Soutenez une presse locale de qualité
Je m'abonne
à partir de CHF 9.- par mois